L’histoire de la chirurgie d’augmentation mammaire

L'histoire de la chirurgie mammaire

L’histoire de la chirurgie d’augmentation mammaire

La chirurgie d’augmentation mammaire a fait beaucoup de chemin depuis que les femmes et leurs chirurgiens ont commencé à faire des expériences. Selon les recherches publiées, les femmes se sont fait injecter dans les seins des produits allant de la paraffine au tissu de soie en passant par le mastic de vitrier. Cependant, l’histoire parfois terrifiante de la chirurgie d’augmentation mammaire a enseigné aux médecins et aux chercheurs des leçons importantes et heureusement, les femmes peuvent maintenant recevoir des augmentations mammaires sûres et efficaces de chirurgiens certifiés.

Les méthodes primitives

L’histoire de la médecine est souvent remplie d’actes de torture pratiqués sur des patients qui supposent que leur médecin a leur santé et leur sécurité à cœur, et l’augmentation mammaire n’est pas différente. Comme il a été découvert, les injections étaient populaires dans de nombreuses augmentations mammaires des 19e et 20e siècles. Malheureusement pour les patientes, les médecins qui expérimentaient ces matériaux, notamment les billes de verre et la résine époxy, n’ont pas pris le temps d’écouter les patientes ou de réfléchir à la façon dont les corps étrangers pouvaient les affecter. Au fur et à mesure que les complications survenaient, les médecins ont suivi le modèle consistant à blâmer d’abord la technique et les profanes qui faisaient les injections. Ensuite, la susceptibilité individuelle des patients, et enfin le matériau lui-même, ont été blâmés pour les effets néfastes qui en résultaient. Les mauvais résultats ont rendu les patients méfiants ».
Injections de silicone

À partir de 1944, les médecins ont commencé à remplacer les populaires injections de paraffine par des injections de silicone liquide. Ces injections de silicone ne sont pas les mêmes que les implants en gel de silicone d’aujourd’hui. Les implants en gel de silicone utilisés aujourd’hui dans la chirurgie d’augmentation mammaire sont entourés d’une enveloppe de silicone pour maintenir le gel en place. Les injections de silicone liquide ont causé les mêmes problèmes que les injections de paraffine : « migration de la silicone vers d’autres parties du corps, inflammation, décoloration et formation de granulomes, d’ulcérations et de fistules ». Malgré son utilisation répandue jusqu’aux années 1990, la silicone liquide n’a jamais été approuvée pour être utilisée comme injection à des fins cosmétiques.

 

Implants mammaires en gel de silicone

Les premiers implants mammaires en gel de silicone ont été mis au point en 1962 par certains chirurgiens plasticiens. Après les premiers essais de chirurgie d’augmentation mammaire, les implants ont subi plusieurs révisions. Si ces implants étaient certainement plus sûrs que leurs prédécesseurs, une organisation n’avait toujours pas délivré d’autorisation et les implants posaient de nombreux problèmes de sécurité. En 1992, il a été décrété un moratoire volontaire sur les implants mammaires au gel de silicone pendant qu’elle examinait la sécurité des dispositifs mis sur le marché. Quelques mois plus tard, il a été  approuvé plusieurs demandes d’approbation préalable à la mise sur le marché de la part des principaux fabricants d’implants mammaires en gel de silicone. En 2006, après une étude approfondie sur la sécurité des implants mammaires en gel de silicone, il a été a finalement approuvé les implants pour les femmes de 22 ans et plus. Si vous rendez visite aujourd’hui à un chirurgien plasticien agréé pour discuter de la chirurgie d’augmentation mammaire, vous verrez probablement ces implants car ils font partie des options les plus populaires sur le marché. Malgré la sécurité de ces implants lorsqu’ils sont intacts (non rompus), il a été recommande aux femmes dont les implants se sont rompus de se faire retirer les implants et tout silicone ayant fui dans les tissus environnants, que le patient éprouve ou non des complications.

Implants salins

Les implants salins, qui consistent en une enveloppe de silicone remplie d’eau salée stérilisée, sont disponibles pour la chirurgie d’augmentation mammaire depuis 1964. Après qu’une organisation a retiré les implants en gel de silicone du marché en 1992, les implants salins sont devenus la seule option sûre pour les femmes qui souhaitent une augmentation mammaire. Il a été a approuvé leur utilisation chez les femmes âgées de 18 ans et plus. Les implants mammaires remplis de solution saline continuent d’être utilisés, en particulier par les femmes qui se sentent mal à l’aise avec les implants au gel de silicone et le risque de « rupture silencieuse » (lorsqu’une rupture d’implant n’est pas apparente à l’œil nu et qu’une IRM est nécessaire pour la détecter, ce qui n’est préoccupant que pour les implants au gel de silicone). Le principal inconvénient des implants remplis de solution saline est le manque de viscosité. Le sérum physiologique étant plus proche de la viscosité de l’eau que du tissu mammaire, on sait que ces implants ondulent, se déforment ou ont un aspect non naturel. Cela est particulièrement vrai si la receveuse n’a pas beaucoup de tissu mammaire ou de graisse entre la peau et l’implant. Toutefois, en cas de rupture, le sérum physiologique est absorbé sans danger par l’organisme.

Il n’existe pas de calendrier de remplacement universellement accepté pour les implants mammaires, et il est rare qu’il soit nécessaire de changer les implants mammaires avant dix ans. Si vous n’avez pas remarqué de changement par rapport à vos implants, vous n’avez pas besoin d’un suivi régulier ou de scanners réguliers. Cependant, il se peut que vous développiez l’un des problèmes décrits ci-dessus et que vous deviez ou choisissiez de subir une chirurgie de révision à un moment donné dans le futur. C’est pourquoi toute personne souffrant d’une augmentation mammaire doit être prête, tant sur le plan personnel que financier, à subir une nouvelle intervention chirurgicale à un moment donné dans le futur.

Existe-t-il une meilleure option pour la chirurgie d’augmentation mammaire ?

Lorsque les implants mammaires en gel de silicone ont finalement été approuvés, les femmes avaient deux options : la sensation naturelle du gel de silicone ou la tranquillité d’esprit du sérum physiologique. Bien que les implants au gel de silicone et au sérum physiologique soient sûrs et approuvés par la une organisation, une enquête récente a révélé que les femmes s’inquiètent toujours d’une « rupture silencieuse » des implants au gel de silicone et de ce que cela pourrait signifier pour leur avenir. En fait, dans l’enquête, qui comprenait plus de 900 femmes, 98% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles se sentiraient quelque peu inquiètes ou constamment préoccupées par la possibilité d’une rupture silencieuse. Enfin, après des années d’écoute des préoccupations des patients, de traitement des implants salins d’apparence non naturelle et des implants en gel de silicone rompus, un docteur, a décidé de développer une autre option.

L’IMPLANT IDEAL : de quoi s’agit-il ?

Un chirurgien plasticien et inventeur de l’implant mammaire structuré IDEAL IMPLANT, a décidé de trouver une solution pour les femmes qui veulent l’aspect naturel du gel de silicone et la tranquillité d’esprit du sérum physiologique. En 2006, il a fondé Ideal Implant Incorporated et a entamé le processus de développement d’un implant pour répondre aux souhaits et aux besoins des femmes en matière de chirurgie d’augmentation mammaire. L’IDEAL IMPLANT est un implant rempli de solution saline avec une enveloppe de silicone et plusieurs couches internes de coquilles de déflecteurs pour contrôler la quantité de solution saline qui circule dans l’implant. Comme la quantité de sérum physiologique est mieux contrôlée que dans le cas des implants à simple coque, l’IDEAL IMPLANT est stable et ne se déforme pas facilement, ce qui lui donne un aspect naturel et magnifique. Après dix ans de développement, de perfectionnement et d’essais cliniques, il a été approuvé l’implant mammaire structuré IDEAL IMPLANT pour les femmes de 18 ans et plus.

Nouvelle technologie : Bonnes ou mauvaises ?

En 2018, les femmes ont désormais trois options pour leur chirurgie d’augmentation mammaire : les implants mammaires à solution saline, les implants mammaires au gel de silicone et l’implant mammaire structuré IDEAL IMPLANT. Mais, compte tenu de l’historique approximatif de l’augmentation mammaire, comment pouvez-vous être sûre que ces implants sont sûrs ? Les nouvelles technologies n’ont pas toujours été une bonne chose dans le passé, comme le prouve la variété des matériaux que les médecins utilisent pour insérer et injecter à leurs patientes. Heureusement, la communauté médicale est devenue plus réglementée et a davantage de responsabilités, ce qui se traduit par une plus grande sécurité pour les consommateurs. Aujourd’hui, grâce à la recherche, aux essais cliniques et à des années de données, nous n’avons plus à nous cacher derrière les nouvelles technologies comme l’IDEAL IMPLANT. La recherche et les essais sur les implants mammaires sont aujourd’hui transparents et n’ont rien à voir avec les expériences du passé. Grâce aux nombreuses données et aux exigences en matière d’essais, les femmes d’aujourd’hui peuvent avoir confiance dans les nouvelles technologies. Vous pouvez même consulter le résumé des données de sécurité et d’efficacité de l’implant mammaire structuré.

Où trouver l’implant IDEAL

IDEAL IMPLANT a toujours mis l’accent sur la sécurité et les préoccupations des patientes ayant subi une chirurgie d’augmentation mammaire. La majorité d’IDEAL IMPLANT est détenue par des chirurgiens plastiques qui partagent la préoccupation pour les femmes et le désir d’offrir plus d’options. Pour cette raison, IDEAL IMPLANT ne s’associe qu’avec des chirurgiens plastiques certifiés par le conseil d’administration. Pour trouver un chirurgien près de chez vous, utilisez la fonction de recherche de chirurgiens sur le site web.

Le choix des implants mammaires est une décision importante qui vous affectera pendant des années. Pour plus d’informations sur l’implant mammaire structuré,  ou prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec un chirurgien certifié par le conseil d’administration.

 

Pour en savoir plus, veuillez suivre ce lien : https://worldmap.harvard.edu/data/geonode:augmentation_mammaire_paris_q8s

Chirurgie des yeux : la blépharoplastie

 

blepharoplastie-en-France

Procédure conçue pour enlever l’excès de peau et gérer les poches de graisse des paupières supérieures et inférieures afin d’améliorer l’apparence des yeux fatigués et de leur donner un aspect plus jeune et plus frais.

La chirurgie

Avec le vieillissement, l’exposition aux rayons ultraviolets, la force de gravité et les rides d’expression font perdre son élasticité à la peau des paupières. Cela diminue le tonus de la peau et les coussinets adipeux sont visibles au niveau des paupières supérieures et inférieures.

La blépharoplastie n’arrête pas le vieillissement ni l’apparition de nouvelles rides. Cependant, il améliore les signes de vieillissement donnés par la protubérance des poches de graisse et la descente des tissus.

Pour la chirurgie des paupières supérieures, l’excès de peau est enlevé et la cicatrice est faite dans le pli qui se forme lorsque l’on ouvre l’œil. Ainsi, la cicatrice ne sera visible que lorsque les yeux seront fermés. Dans la paupière inférieure, on procède comme suit

Elle peut être pratiquée en même temps que d’autres interventions de rajeunissement du visage (Ritidoplastie, Resurfacing, Lifting des sourcils, etc.). Avant de décider de vous faire opérer, réfléchissez bien à vos attentes et discutez-en avec votre chirurgien plastique.

Avant l’intervention chirurgicale

Informez votre chirurgien plasticien sur les affections médicales telles que les maladies thyroïdiennes, les maladies cardiovasculaires, les problèmes circulatoires, le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies oculaires. Votre chirurgien plasticien évaluera votre état de santé, vos antécédents médicaux importants et évaluera vos paupières en déterminant quelle option est la plus commode pour vous. Discutez de toutes vos attentes avec votre chirurgien, il vous orientera sur la meilleure option, les alternatives, les limites, les risques et les soins que vous devriez avoir.

Si vous fumez, prenez des médicaments tels que l’aspirine, les anti-inflammatoires, la vitamine E, les corticostéroïdes, ou si vous avez des saignements spontanés ou prolongés, parlez-en à votre chirurgien plastique.

Après l’opération

Une fois l’opération de la blépharoplastie en France terminée, vous trouverez des tubes de drainage et un bandage compressif autour de votre tête, qui sont destinés à éviter la formation d’hématomes (prélèvements sanguins) et qui seront retirés le lendemain de l’opération. Si vous avez subi une opération des paupières, les points de suture seront enlevés vers le 3e ou le 5e jour. Le reste des points de suture sera enlevé entre le 8e et le 14e jour après l’opération. La douleur post-opératoire de cette opération est minime.

Prenez strictement les médicaments formulés par votre chirurgien, analgésique et antibiotique (pour éviter l’infection). Le lendemain, vous pourrez vous lever et vous promener, prendre une douche et vous laver les cheveux. Évitez de vous allonger et de relever la tête à environ 30° pour aider le gonflement à s’évacuer. La première semaine, vous pouvez avoir des taches violettes sur le visage, celles-ci deviendront jaunes et, au bout de deux semaines, elles auront en grande partie disparu (les patients reprennent leurs activités quotidiennes entre le 10e et le 15e jour).

Il est important de prévoir vos activités sociales et votre opération à l’avance. Après la première semaine, vous pourrez à nouveau utiliser votre maquillage. Évitez pendant un mois les activités physiques intenses (tennis, jogging, vélo, etc.), la teinture des cheveux, le tabac, l’utilisation des piscines, des saunas. Utilisez un écran solaire en continu pendant 6 mois et évitez l’exposition directe au soleil pendant au moins 3 mois. Au début, vous ressentirez des altérations de la sensibilité (diminution de celle-ci, picotements), ce qui est normal, ainsi qu’une sensation de tiraillement et de lourdeur dans les tissus. Au cours du premier mois, il s’est rétabli, mais certains patients peuvent mettre jusqu’à 6 mois pour se rétablir complètement.

Signes d’alerte

Augmentation du volume du visage, douleur qui ne cède pas aux analgésiques, altération de la coloration de la peau ou ampoules dans celle-ci, vision floue permanente, vomissement incontrôlable, altération de la respiration.

Complications

Il y a peu de conditions médicales telles que les maladies thyroïdiennes, les maladies cardiovasculaires, les problèmes circulatoires, le diabète, l’hypertension artérielle, la sécheresse oculaire, le glaucome, qui feraient de la blépharoplastie une procédure risquée.

Toutefois, si ces conditions médicales sont correctement contrôlées et si votre opération est effectuée par un chirurgien plastique qualifié et que vous suivez correctement les instructions et les indications qu’il vous donne, les risques et les complications sont peu fréquents et minimes. En cas de blépharoplastie, il peut se produire ce qui suit : Hématome : qui est le prélèvement de sang, c’est pourquoi il est important que si vous avez des saignements spontanés ou une prédisposition aux ecchymoses ou si vous prenez de l’aspirine ou de la vitamine E, vous le commentiez. De même, le pansement compressif et les tubes de drainage laissés le premier jour post-opératoire sont un mécanisme préventif. La nécrose ou la mort de la peau qui peut survenir si le patient prend des corticostéroïdes ou fume, c’est pourquoi il est important que le patient arrête de fumer au moins 2 semaines avant l’opération. Selon le type de cicatrice, certains patients présentent des cicatrices épaisses ou élargies qui nécessitent un traitement spécifique ou des retouches.

Lorsque vous consultez des informations sur une procédure de chirurgie plastique spécifique, il est important que vous compreniez que les circonstances et les expériences de chaque individu sont uniques, ainsi que la manière dont chacun des tissus du corps se comporte. Si vous envisagez de recourir à la chirurgie plastique, demandez à votre chirurgien plasticien de vous donner plus d’informations sur cette procédure particulière et sur ce que vous pouvez en attendre.

Quand vais-je avoir une vie normale ?

Cela dépend de ce que vous considérez comme normal. Dès le lendemain, vous pouvez mener une vie normale. Et pour être présentable ? Les hommes et les femmes peuvent, dès le 4ème jour, constituer les restes d’un certain violet. En une semaine, on peut se promener sans que les gens se retournent et nous regardent. Dans deux semaines, vous pourrez parler à des personnes que vous connaissez sans avoir à vous expliquer ou si vous avez subi une opération.

J’ai été opéré il y a un an et je vois une bosse sur le côté de l’œil, que faire ?

S’il y a un coussinet adipeux, c’est le côté inférieur. Vous enlevez l’excès de graisse, pas toute la graisse, car sinon vous laisseriez l’œil très enfoncé. Après l’opération, du tissu cicatriciel se forme, ce qui rendra difficile la ré-herniation de la graisse et vous risquez d’avoir des poches pendant de nombreuses années. Mais dans ce processus, la graisse latérale peut se gonfler et former une petite bosse. Ce n’est pas fréquent, mais si cela se produit, il est résolu par une opération de 10 minutes sous anesthésie locale.

Pour plus d’informations aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Blépharoplastie

Augmentation mammaire sans chirurgie

Augmentation mamaire

 

Méthode classique d’augmentation mammaire sans chirurgie

CONSEILS SUR LES SEINS J’ai essayé six moyens non chirurgicaux pour stimuler mes seins – et j’ai augmenté de DEUX tailles de bonnets en une semaine. Pour dire que l’augmentation mammaire sans chirurgie est possible

Des crèmes de nuit raffermissantes pour la peau aux presses à seins, voici comment vous pouvez obtenir de plus gros seins sans passer sous le couteau

Le coût moyen d’une opération des seins varie entre 3 500 et 7 000 euro. De nombreuses femmes s’envolent pour la Pologne, l’Espagne et la Slovaquie, à la recherche de prix plus bas – mais l’opération à prix réduit n’est pas toujours l’option la plus sûre.

Les chirurgiens esthétiques mettent en garde contre le fait que les offres bon marché sont souvent synonymes de médecins mal formés et de résultats dangereux, non seulement sur le plan esthétique, mais aussi sur le plan médical. Certains patients souffrent de septicémie et même de perte de mamelons à la suite d’une procédure bâclée.

Une jeune dame s’est fait opérer pour la première fois à l’âge de 18 ans et a subi six autres chirurgies mammaires avant qu’un de ses implants ne se rompe en 2015, lui laissant une cicatrice extrême. D’autres jeunes dames, ont également subi des blessures à la suite de chirurgies de décolleté de mauvaise qualité.

En entendant ces histoires d’horreur, j’ai voulu trouver des alternatives non chirurgicales. Des crèmes pour les seins aux exercices pour les pectoraux, voici comment je suis passé d’un 32C à un 32E en une semaine seulement.

 

1. Lotions pour le buste : C’est la crème de la crème ?

Tapez ‘crème d’agrandissement des seins’ dans Amazon et vous obtiendrez plus de 8 millions de résultats. J’ai choisi Nip + Fab’s Bust Fix Night (principalement parce qu’il est livré dans une jolie bouteille).

Ils offrent des variétés de jour et de nuit mais cette dernière me semblait être la meilleure option car je n’avais pas envie de me faufiler aux toilettes au travail pour appliquer de la crème pour les seins.

Les instructions suggéraient d’appliquer une petite quantité quotidiennement, en massant la poitrine dans un mouvement circulaire – j’ai appliqué généreusement en espérant que plus de crème signifiait des seins plus gros.

Elle avait la même consistance que la crème hydratante et a séché étonnamment rapidement sur la peau. Je l’ai trouvé simple et facile à utiliser et je pense en fait que le processus de massage a aidé d’une certaine façon à stimuler la croissance.
Sophie dit que le fait de masser la crème dans sa poitrine lui a donné une sensation de fermeté

A la fin de la semaine, je peux honnêtement dire que ça a marché !

Mes seins n’étaient pas beaucoup plus gros (et je vous garantis que personne d’autre que moi ne reconnaîtrait la différence) mais ils avaient l’air plus volumineux à l’intérieur et à l’extérieur de mon soutien-gorge.

Je peux les comparer à des remplisseurs de lèvres, la forme et la taille n’avaient pas beaucoup changé, mais ils semblaient plus lisses, plus ronds et plus volumineux.

Verdict : Si vous cherchez une solution rapide et facile avec des résultats subtils, alors c’est la solution pour vous. A 16.25 euro, c’est une alternative beaucoup moins chère que la chirurgie.

La croissance est limitée cependant, alors ne vous attendez pas à des résultats drastiques. Je l’utiliserais dans les semaines qui précèdent mes vacances d’été pour me donner ce coup de pouce supplémentaire dans mon bikini.

La cote de croissance : 4/5

2. Exercices pectoraux : Mettre mon pied de poitrine en avant dans le gymnase

Je suis un adepte saisonnier de la gym. Je travaille dur en été et j’hiberne complètement pour l’hiver. Nous sommes maintenant en novembre et je n’avais pas été au gymnase depuis trois mois avant cette expérience.

Et même quand je préparais mon corps pour l’été, les muscles pectoraux n’étaient jamais sur mon radar.

Mais, si je veux des monstres parfaitement sculptés comme ceux d’Ocean Beach Ibiza, il était temps d’adopter les exercices de pectoraux – et c’était dur !

Ma première séance de pectoraux avec un entraîneur personnel à la salle de gym de mon quartier s’est bien passée. C’était dur, mais faisable. J’ai répété les exercices en utilisant deux haltères légers de 2 kg. Et je peux vous l’assurer que c’était enrichissant et profitable.

Je me suis réveillée le lendemain matin avec une douleur sourde dans la poitrine, à tel point que j’étais convaincue que mes hormones étaient en train de jouer.

Ce n’est qu’à l’heure du déjeuner que j’ai finalement réalisé que c’était probablement la conséquence de la séance d’entraînement d’hier. Je n’avais jamais ressenti de douleur à cet endroit auparavant.

C’était une sensation étrange et étrangère et je n’avais pas envie de répéter le défi.

Je n’ai fait que trois séances de pectoraux au cours de mon expérience de stimulation du buste d’une semaine et, à vrai dire, cela n’a fait absolument aucune différence pour la taille de ma poitrine.

 

Si vous êtes à Paris et que vous vous demandez qui choisir pour votre augmentation mammaire, veuillez prendre vos dispositions pour un bon choix.

Qu’est ce que vous savez de l’augmentation mammaire ?

augmentation-mammaire-

Augmentation de la poitrine

La chirurgie d’augmentation mammaire est l’une des plus demandées dans le secteur féminin. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte avant de subir une augmentation mammaire, d’une part la technique la plus adéquate pour chaque personne et d’autre part si l’augmentation va être faite avec des prothèses mammaires en silicone ou avec la propre graisse de la patiente. Avant d’effectuer la chirurgie, nous tenons compte des préférences de la patiente en matière d’augmentation mammaire et, après avoir évalué ses besoins, nous déterminons le type de technique à utiliser.

Augmentation mammaire avec graisse autologue

Dans le cas où la patiente présente un excès de graisse dans une partie du corps qui est esthétiquement désagréable et souhaite une augmentation mammaire peu importante, c’est-à-dire pour augmenter une taille en une seule séance, elle sera une excellente candidate pour réaliser une liposuccion de la zone où se trouve l’excès de graisse afin de le réinjecter dans la zone mammaire.

Nous vous conseillons ce site pour approfondir : https://www.recherche-web.com/actu838/actualite-medias/people-celebrites/augmentation-mammaire-par-graisse.html

Pour que la majeure partie de la graisse injectée dans le sein soit fixée, le chirurgien plasticien doit être très prudent dans le traitement et la transformation de cette graisse. La liposuccion doit être réalisée avec des ultrasons pour mieux séparer les cellules et, ainsi, en réinjectant la graisse dans le sein, le nutriment atteint mieux cette zone réceptrice, faisant vivre la grande majorité de ces cellules. De plus, la façon dont la graisse est placée dans la poitrine est également très importante, en essayant d’injecter de petites lignes de graisse du plan profond du muscle pectoral au plan sous-cutané de la poitrine. De cette façon, l’augmentation mammaire est efficace car elle réduit considérablement la réabsorption de la graisse, n’étant que d’environ 20%. Le résultat est un changement évident et très naturel, en obtenant une augmentation mammaire d’une taille qui ne donnera jamais aucun type de complication.

Augmentation mammaire avec prothèse mammaire

Il faudra recourir à une augmentation mammaire avec prothèse dans les cas de femmes qui veulent un résultat exubérant et chez les personnes très minces, avec très peu de poitrine et qui n’ont pas de type de graisse dans leur corps. Pour placer la prothèse mammaire, l’approche axillaire donne généralement plus de problèmes, donc les voies les plus sûres sont l’aréole et la sous-mammaire.

Pour placer la prothèse mammaire, les voies d’abord les plus sûres sont l’aréole et la sous-mammaire, tandis que la voie axillaire pose généralement plus de problèmes car, bien qu’elle soit plus rapide à réaliser, il est compliqué de visualiser la façon dont la prothèse est placée. La mise en place de la prothèse mammaire par voie axillaire pose des problèmes d’asymétries, de déplacement de la prothèse…

En savoir plus aussi : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Chirurgie_plastique

 

Lifting des seins ou chirurgie d’augmentation des seins

augmentation-des-seins

Vous serez mis sous anesthésie générale, l’opération durera de 4 à 6 heures. Pendant l’opération, le chirurgien commencera par évaluer la quantité de sein à soulever. Une aréole du mamelon est coupée et soulevée à la nouvelle position selon le marquage préopératoire de l’incision, puis on coupe le long du marquage préopératoire le long du pôle inférieur des seins et on excise l’excès de tissu glandulaire et de peau du sein. Ensuite, le médecin resserrera le tissu glandulaire mammaire et la peau restants pour obtenir le résultat souhaité. Dans de nombreux cas (mais pas tous), le chirurgien créera un espace de poche approprié soit au-dessus/en dessous du muscle pectoral, soit dans un double plan avant l’insertion des implants.

Après la chirurgie

Vous serez enveloppé dans des bandages et des pansements de gaze après l’opération. Ces bandages seront retirés le lendemain ou quelques jours après l’opération et les tubes de drainage seront enlevés. Toutes les incisions seront recouvertes de bandages imperméables, ce qui vous permettra de prendre une douche. La zone doit être maintenue au sec, surtout après la douche. S’il n’y a pas de complications, vous ne devrez passer qu’une ou deux nuits à l’hôpital et faire un suivi avec votre chirurgien une ou deux fois avant de rentrer ou de prendre l’avion pour votre pays d’origine.

Nous conseillons ce site pour approfondir encore vos connaissance en chirurgie esthétique : https://www.editoweb.eu/Abdominoplastie-Questions-et-reponses_a32032.html

Si le chirurgien n’a pas utilisé de sutures dissolubles pendant l’opération, vos sutures seront enlevées dans les 7 à 10 jours. Pour la peau sèche, un hydratant, en particulier une crème à la vitamine E, est recommandé. L’application de compresses froides peut également aider à réduire l’enflure et les ecchymoses. Vous pouvez appliquer une crème de réduction des cicatrices le long des incisions après que les plaies aient complètement cicatrisé, ce qui se produit généralement 2 à 3 semaines après l’opération. Il existe de nombreuses marques sur le marché, alors demandez une recommandation. Cela peut aider à réduire la cicatrice.

Risques et complications

Il y a des risques à toute opération. Pour les liftings et les augmentations mammaires, les risques comprennent les ecchymoses et l’enflure, l’engourdissement ou l’hypersensibilité de l’aréole du mamelon, la cicatrisation des incisions chirurgicales, etc. Ces risques sont minimes et se produisent rarement.

Lifting des seins et augmentation ou réduction des seins

Un lifting mammaire ne change pas la taille de vos seins. Par conséquent, certaines femmes peuvent envisager une augmentation ou une réduction mammaire en combinaison avec un lifting des seins. Un chirurgien compétent et expérimenté peut effectuer ces deux opérations en une seule fois. Dans le cas d’une augmentation mammaire, les implants seront placés sous le tissu mammaire pendant votre lifting mammaire.

En savoir plus aussi : https://www.elle.fr/Beaute/Chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire-2948100

Echange de bons plans entre Parisiens