Monthly Archives: mai 2016

Architecture d’intérieur : comment choisir son peintre pour une deco réussie

peintureDans la plupart des cas, l’on a recours à un peintre en bâtiment sur indication de nos proches, amis ou connaissances. Et même si tout se passe bien généralement, il est important d’intégrer à l’esprit de chacun que cette façon de procéder n’est pas forcément la meilleure. Si vous vous referez aux professionnels du domaine, ceux-ci confirmeront sans doute mes dires. Le choix d’un bon peintre doit être effectué sur la base de critères assez rationnels que le devis par exemple.

Un bon artisan peintre c’est avant tout un bon conseille amène de vous guider dans vos différents choix. La volonté du client n’étant pas forcement ce qui sied le plus à sa situation. La proportion à s’enquérir des besoins et possibilité du client et à lui prodiguer les meilleurs conseils possibles est une qualité très importante, un signal qui devrait attiser votre curiosité. Vous aurez dès lors réalisé un énorme pas. Surtout qu’il n’est pas toujours facile de mettre la main sur la bonne personne.
Car nombreuses sont les personnes qui se proclament peintre sans être des pros du domaine. Ces personnes sont très souvent reconnaissables par l’offre de prix très bon marché qu’ils pratiquent tout en sacrifiant au passage la qualité. Bien entendu, pas question de devis dans ce cas de figure.
.Pour faire le tri entre le bon et le mauvais peintre, commencez d’abord par vérifier si le mec auquel vous avez affaire est affilié à un réseau professionnel ou à une accréditation dans le genre Qualibat de sorte à savoir s’il dispose de l’expertise nécessaire pour réaliser une tache de ce type. Cherchez également à savoir s’il est assuré au cas où les choses se passeraient mal. Au passage, vous pouvez demander à avoir une idée de ses réalisations passées (certains d’entre eux ont des images d’ouvrage effectués).
Nous vous conseillons cependant d’aller bien plus loin. Jetez un coup d’œil sur la concurrence, rencontrez d’autres artisans peintres afin de définir pour vous le meilleur rapport qualité prix. Toute entreprise avec laquelle vous signerez doit être en mesure de vous transmettre une description détaillées des différents travaux à réaliser ainsi que le timing s’y rapportant.En outre , votre peintre doit avoir une âme d’artiste . Car comme le disait un auteur celèbre :

“La peinture s’apprend dans les musées.” De Pierre-Auguste Renoir

Ce n’est qu’à ces conditions que vous aurez un résultat intéressant .Il vous revient donc d’être rigoureux dans votre recherche. Soyez stricte lorsqu’il s’agit de l’un des points susmentionnés. Nul besoin de vous contenter d’un mec au ayant les pieds nickelés qui viendra pérorer et ne rien foutre en fin de compte. Ce n’est qu’a ce prix que la renovation de votre logis sera une reussite
Et si vous ne voulez pas vous prendre la tête vous pouvez toujours faire appelle à un architecte d’intérieur. En France , les meilleurs du domaine à la date du 30/05/2014 sont http://www.createursdinterieur.com/ et http://paris-architecte-interieur.com/  qui sont tous les deux qui sont architecte d’interieur à paris

Article connexe : http://paris-charmes.com/usage-gris-peinture

Le concours de décoration de Manlé

décoration , renovationC’était la 15è édition de la semaine d’or de la ville de Manlé. Cette semaine faste qui abritait un grand nombre de concours dont celui de la décoration et de la rénovation. Des professionnels de la déco et de l’architecture d’intérieur en provenance des quatre points de la ville pays participaient à ce prestigieux concours.
C’était l’un des évènements les plus importants de la ville qui à l’occasion de cette semaine attirait de nombreux touristes ainsi que des bons vivants amoureux de visuels de qualité et en quête de bonne ambiance.
A ce concours, Mathilde avait déjà participé à six reprises. Avec des fortunes diverses et jamais une place sur le podium. A chaque fois, beaucoup d’espoir et en fin de compte des déceptions. Cette année devait être la sienne à coups sûr. Voilà pourquoi elle s’était longuement préparée dans ce sens. Elle avait mis les petits plats dans les grands afin d’obvier à toute déception. Six mois de préparation, de réflexion et de planification.

 

Six mois de privations et de travail acharné. Elle avait même investis une bonne partie de ses économies dans cette préparation. Car il fallait à tout prix gagner cette année. Elle qui n’était point atteinte d’hypégiaphobie, savait très bien prendre à bras le corps les choses quand il le fallait.
Cependant, qu’allait-elle proposer comme travail au grand jury cette année ? Comment convaincre ces professionnels réputés pour leurs intransigeances ? Il fallait sans doute faire preuve de créativité et d’originalité pour impressionner le public et les professionnels du secteur. Elle qui s’était à maintes reprises cassée la figure ne comptait plus revivre de pareilles frustrations. Être à la traine, être dans le groupe des perdants, ce n’était pas ce dont elle avait toujours rêvé.

 

Voilà pourquoi elle se refusait à proposer quelque chose de simple, de superficiel. Elle avait longuement réfléchie, s’était documentée, avait laissé libre cours à son imagination tout en restant proche du thème du concours. Elle savait pertinemment que le linge de maison était l’élément le plus déterminant d’un projet de décoration réussis.
Elle s’était donc focalisé la dessus. Et avec beaucoup de finesse, elle avait réussis à décliner toutes les composantes du linge de maison dans son projet.

 

Le linge de lit (Couverture, dessus de lit, draps, drap-housse, housse de couette, plaid, taie d’oreiller, taie de traversin, couette, Oreiller et traversins…).
Le linge de toilette (serviettes et gant de toilette) ainsi que le linge de cuisine (chiffons de cuisine, serviettes, serpillère et autres torchons).Tous étaient pris en compte dans son projet soumis au jury. Un projet qui se résumait à la rénovation et la décoration d’un vieil édifice abandonné.

 

 

Pour l’aspect rénovation elle s’était en partie inspirée des réalisations de l’entreprise Batimmo SA qui avait la réputation d’être une très bonne entreprise de renovation Ne dit-on pas que pour devenir grand il fallait apprendre des plus grands? Surtout que cette entreprise avait à maintes reprises démontrées qu’elle disposait d’une panoplie de solutions afin de rénover efficacement un édifice et cela en un temps record.

 

Partant de cette base, elle avait de façon assidue revisitée les grandes règles d’or qui rentraient en ligne de compte dans tout processus de rénovation. Elle les avait tout naturellement inclus dans son projet à présenter au jury.
D’abord il fallait passer un coup de peinture avant de prendre d’avantage de décision, agir dans le sens de la réduction des factures d’énergie en installant un poêle ou une cheminée à insert. En outre, il fallait absolument conserver les implantations existantes telles que la cuisine, les salles de bains, les murs porteurs et bien d’autres. Sans oublier qu’il était nécessaire de calculer le coût global des travaux de rénovation avant de décider de mener une action d’envergure.

 

Enfin, elle s’alliait aux meilleurs professionnels du domaine afin que l’opération soit une réussite totale. Tout ce processus, Mathilde le connaissait comme les traits de sa paume. D’abord parce qu’elle avait appris à l’école les bases du métier d’architecte d’intérieur à Genève . Ensuite, parce qu’elle avait savamment réussie à décortiquer le processus de rénovation de certaines grandes entreprise du secteur.

Enfin, parce qu’en tant que responsable d’une entreprise spécialisée dans la décoration et la rénovation, elle avait supervisé un bon nombre d’activités de ce type. Pas mal d’activités d’ailleurs !
Surtout que son entreprise qui était en pleine « crise de croissance » faisait un très bon chiffre d’affaires. Elle était la fierté de ses parents et amis. Tous étaient heureux de voir Malthide épanouie dans son boulot .Sa petite entreprise comptait cinq employés tout aussi dévoués les uns que les autres.

Des travailleurs modèles, des passionnés de la décoration et de la rénovation. Il y avait Marcel, Franck, Geneviève, Astrid et Roland qui était le plus doué en matière de décoration d’intérieur. Il était capable de vous dénicher du linge de maison jamais vu jusque-là en un temps record. Il avait réussis avec Brio à conduire pas mal de projets dans ce secteur.

Tout naturellement, cette équipe de choc l’a énormément épaulé dans la conception et la réalisation du projet qu’elle a soumis au grand jury du concours. Au bureau, ils avaient énormément conférer afin d’obtenir un résultat viable.
Quoi de plus normal ! Il s’agissait avant tout d’un projet louable qui non seulement augmenterait la renommée de l’entreprise mais également ferait la fierté de ses employés. Sans oublier les retombées en termes d’opportunités d’affaires et autres partenariats.
Roland avait donc bossé sur l’aspect décoratif. Tandis que les autres avaient apporté leur aide à travers des conseils et des esquisses de plan.
Au finish, tous étaient fiers et enthousiasmés par le projet proposé au Jury même si Mathilde par expérience demeurait quelque peu modérée. Car l’année dernière par exemple elle s’était, plus que d’habitude enthousiasmée pour un projet qui à la fin avait été rejeté par le Jury. Alors elle préférait rester confiante mais pas à l’excès.
La ville avait comme chaque année revêtue ses plus beaux costumes. Ces principales artères avaient été maquillées aux couleurs de l’évènement. Les restaurants et autres commerces avaient fait peau neuve dans la perspective d’accueillir efficacement le flot interminable de visiteurs, touristes et passionnés qui devaient assister à l’évènement.
C’était pareil chaque année. Cet évènement était un véritable facteur de développement de la région. Des bâtiments avaient été rénovés, des artères de la ville également. Voilà pourquoi tout le monde était impatient de voir cette semaine tant attendue arriver….Et elle arriva !
Avec son ambiance si particulière. Ses animations nocturnes et tout le folklore qui allait avec. La ville était pleine à craquer tel un œuf. Les terrasses de café et autres buvettes refusaient du monde. Les rues étaient bondées jusqu’à des heures très tardives. Les embouteillages se multipliaient et les nuisances sonores étaient devenues le lot quotidien de bien de résidents.
Les forces de l’ordre avaient énormément de pain sur la planche car il fallait veiller sur la sécurité de tout ce monde. Le corps médical et les bénévoles qui l’aidaient dans sa tâche était énormément sollicité.
Les vendeurs ambulants et autres tenanciers de petites échoppes voyaient leur chiffre d’affaires exploser. Car les visiteurs appréciaient énormément les œuvres des artisans locaux dont la renommée avait largement dépassée les frontières de cette ville. Personne parmi les touristes ne souhaitait quitter la ville sans le moindre souvenir. Bien au contraire, ils rivalisaient d’ardeur pour s’offrir les plus belles statuettes, tableaux et autres œuvres d’arts.
Les choses se déroulaient toujours ainsi jusqu’au dernier soir. Le soir du grand bal. Le soir de la fête foraine. C’était également le soir de la remise des prix pour les différents concours dont le plus célèbre était celui de la décoration. C’était le clou de la semaine. Un moment très attendu qui à lui seul résumait tout le spectacle des derniers jours.

 

La fête foraine du dernier soir était un moment absolument magnifique. C’était un énorme plaisir pour les yeux, les oreilles et de la bouche.
De nombreuses attractions étaient perceptibles : des ballons, des stands de jeux mais aussi de la nourriture en abondance. Les chefs locaux mettaient à la disposition du public les plus beaux mets de la région. Un véritable plaisir pour les amoureux de la bouffe.
Tout était donc réuni pour que les visiteurs passent un agréable moment en compagnie de leurs proches .Toutes les couleurs et les saveurs inimaginables se mêlaient avec beaucoup d’originalité. Le fêtard pouvait très bien profiter d’une bonne glace en jouant à des jeux tels que « le petit canard » ou encore monter dans des manèges de grands frissons et vivre de folles aventures. Et le fait que tout ceci se déroulait dans une atmosphère vespérale donnait plus de piquant à la fête
Bref, toutes les conditions étaient réunies pour que cette soirée soit inoubliable. La fête foraine durait toute la nuit. Une fanfare amusait efficacement la foule qui dansait au rythme des notes de musique. C’était très beau à voir. Les hommes et les femmes étaient tous élégamment habillés, endimanchés dans leurs plus beaux accoutrements.
La fête foraine durait toute la nuit, bien au-delà de la proclamation des résultats des différents concours. Chacun avait le droit d’y participer et d’y demeurer autant de temps qu’il le souhaitait. C’était une soirée porte ouverte, un moment de partage et de communion intense.
Un tel évènement avait toujours été dispendieux et les recettes municipales en souffraient énormément. Mais c’était également ce qui faisait le charme de ce bled. Au milieu de cette foule de fêtards, Malthide avait pris place au côté des membres de sa famille et de ses collègues. C’était son quarteron.
Et Il est certain qu’à l’instar de bon nombre de participants aux différents concours, elle n’avait pas vraiment la tête à la fête. Elle aurait voulu se lever pour esquisser quelques pas de danse ou encore déguster un succulent repas mais elle n’en avait ni le courage, ni la motivation.Son cœur battait la chamade, sa gorge se nouait, ses mains tremblaient au fur et à mesure que les minutes passaient et que l’instant fatidique approchait. Elle était quasi percluse.

Vêtue de bleu turquin elle était tout simplement magnifique. Au passage, certains hommes ne se dérangeaient pas pour la couvrir de compliments auxquels elle répondait par un léger sourire. Non seulement elle était loin d’être une péronnelle mais en plus, tout son être ce soir-là se refusait à la discussion. D’ailleurs, depuis le début de la soirée elle n’avait presque pas dis de mot. Etait restée silencieuse telle une carpe au milieu de tout ce tintamarre…
Mathilde voulait la victoire à ce concours pour faire honneur à sa famille, les siens qui étaient des gagneurs. Perdre comme elle l’avait fait les années précédentes, ce n’était pas ce qu’ils lui avaient appris. S’incliner à chaque fois, c’était pour elle forligner en quelque sorte. Mais bon, cette année devait être la bonne, elle en était certaine.
De nombreuses minutes s’étaient écoulées et les différents jurys avaient, les uns après les autres, commencé à communiquer la liste des vainqueurs pour chaque concours. Les lauréats pour le concours du meilleur laitier, du meilleur agriculteur et du meilleur artisan étaient à présent connus de tous.
Le meilleur couturier de la ville, le meilleur cordonnier et le meilleur entrepreneur avaient eux aussi reçus leurs prix. Ne restait plus que le grand prix .Celui qui depuis dix ans clôturait la cérémonie de remise des prix : c’était le prix de la meilleur entreprise de rénovation et de décoration d’intérieur.
Un secteur d’activité très important dans cette région où presque tout devait être rénové. Un secteur cher aux autorités locales qui voyaient ce secteur comme le fer de lance de la relance du tourisme dans la ville.

 

Voilà pourquoi le concours de déco était depuis toujours le plus prestigieux. Et cette année, le principe était simple : chaque entreprise devait identifier une maison abandonnée et la rénover entièrement.
Les photos du lieu avant et après les rénovations ainsi que les clés permettant d’accéder à ce lieu devaient servir pour le dossier à déposer auprès du jury.
Ceci étant fait, chaque candidat devait laisser le jury faire ses inspections et attendre le jour des résultats…
L’année dernière l’agence Enderoll avait remporté ce grand prix à la stupéfaction générale. L’année d’avant, c’était l’agence SIX et Pascal qui pour la seconde fois inscrivait son nom au palmarès du concours.
Cette année devait être la sienne. Elle avait longtemps travaillé dans ce sens et une victoire aujourd’hui ne serait que justice pour elle.
Le vieil Arnold Sami, président du jury pris le micro. Et avec le détachement qui était le sien, cita le nom du troisième, puis du second prix et enfin du premier.
Mathilde s’effondra , évanouie ! Elle avait remporté la compétition. Son rêve venait enfin de se réaliser.Sa famille et ses amis étaient encore plus fiers d’elle. La joie qui s’était emparée d’elle à cet instant était tellement importante qu’elle ne put supporter le choc.. Heureusement que c’était rien de grave.

Ne dit-on pas que :

“La joie rend impuissant” Jules Renard

Manzini, le  26 Mai 2016

 

Mise à jour :  Cette nouvelle à été nominée au concours de littérature de la ville de Manzini au Swaziland. Très bientôt je vous communiquerai les résultats sur cette page. Restez à l’ écoute !

Ps : Cette Nouvelle  est le fruit de mon imagination. Toute ressemblance avec des faits ou des personnes existantes ou ayant existé n’est que pure coïncidence . J’avais vraiment besoin de mettre cela au clair vu les nombreux messages qu j’ai reçu en inbox me taxant parfois de tous les noms d’oiseaux . Je suis déçu du fait que certaines personnes soient susceptibles au point de denier aux autres leur droit à l’expression. C’est vraiment n’importe quoi tout cela !

Je me réserve donc le droit  de porter plainte devant les juridictions nationales . Si les choses continuent ainsi je pense que je finirai par passer à l’acte.Merci

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Décoration de votre magasin. Utilisez une vitrine au top !

une vitrine commercialeTous les spécialistes qui exercent dans le domaine de l’architecture commerciale sont unanimes sur ce fait : la vitrine est très importante. Surtout si l’on tient compte du fait que c’est elle qui en premier lieu attire les clients suscite en eux l’envie d’approcher la boutique, d’y entrer. Voilà pourquoi, le propriétaire de toute boutique se doit de la rendre très attractive. Ci-dessous, vous aurez l’occasion de découvrir quelques conseils qui vous aideront à bien concevoir votre vitrine et améliorer l’image de votre boutique. Un philosophe célèbre affirmait Verbatim :

« Chercher la vérité c’est passer de la vitrine d’une boutique à une autre. » Jiddu Krishnamurti

L’éclairage de votre vitre

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, c’est en journée que la vitrine doit être le plus éclairée. Dans cette optique, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple user d’un écran LED qui a la réputation d’offrir un rendu optimal des couleurs et une consommation réduite pour ce qui concerne l’électricité.
Certains par contre se servent d’un plein spectre qui est censé produire un éclairage identique de jour comme de nuit. De plus , il n’est pas jugé agressif puisque de tous c’est celui qui se rapproche le plus de la lumière naturelle du jour ;
Et pour ceux qui souhaitent faire plus simple, l’usage du néon est de rigueur. Le résultat est assez parlant : vous obtiendrez une lumière puissante et vos produits seront très bien qui met en avant. Cependant faites attention avec ce type d’éclairage car vous risquez d’éblouir les passants si la lumière est trop forte. Ce qui serait préjudiciable à votre activité.

Utilisez une vitrine à thème

La décision d’utiliser une vitrine à termes pour votre magasin vous permettra d’en changer plusieurs fois par an. Ce qui aura pour effet de susciter chez les passants et autres habitués des lieux une impression de dynamisme et de mouvement au commerce. Cela est connu de tous, l’être humain par nature déteste le statut quo. Et une vitrine qui change ne sera jamais perçue comme ennuyeuse.
Ainsi, vous aurez vitrine aux couleurs de Noel, pâques ou des vacances estivales.

La vitrine numérique est la bonne solution selon moi

De nos jours, de plus en plus de propriétaires d’enseignes, utilisent des vitrines numériques dans le but d’augmenter l’impact visuel de leurs vitrines. Pour se faire, il faut sans hésitez investir dans un certain nombre d’écrans LCD qui vous permettront de capter d’avantage l’attention des personnes qui chaque jour passent devant votre boutique. Et il est clair que cela fera beaucoup de bien à votre boutique en termes de visites qui pourront être converties en ventes. A l’époque, lorsque je dirigeais une enseigne, j’avais sans grande difficulté convaincu mon associé de faire usage de ce type de vitrine. Malgré nos dissentiments (sur bien de sujets) nous étions tout de même d’accord sur ce point.

Vitrine et Storytelling

Sur ce point je rejoins pas mal de spécialistes lorsque ceux-ci affirment que la plus grande force d’une vitrine est sa capacité à raconter une histoire. Voilà pourquoi certains le font avec beaucoup d’efficacité.
Aujourd’hui 26 Mai 2016 , vous devez retenir que pour interpeler le consommateur, il ne faut pas hésiter à mettre en scène les éléments composants la vitrine. Le fait d’habiller un mannequin dans les tenus du maitre couturier qui possède la boutique peut être la manifestation de la volonté de raconter une histoire.

Pour la conception d’une belle vitrine  à  Paris merci de contacter un architecte d’intérieur parmi les suivants : https://www.hesge.ch , https://yellow.local.ch , http://www.martinetome.com , http://www.hes-so.ch , http://www.evaferri.ch, http://www.stephaniekasel.ch  et http://www.homeaddict.ch/.

 

Article similaires : http://franceclic.com/lumiere-et-architecture-interieur/

Et j’espère que vous continuerai à nous suivre sur ce blog. Nous vous promettons pas mal de belles choses en perspectives.

Plomberie à boulogne billancourt

plombier hauts de seineUne erreur et toute votre plomberie peut être détruite

Dans cet article , il s’agira d’évoquer les erreurs courantes qui peuvent ruiner la plomberie de votre maison à Boulogne Billancourt . Nous laissons le soin à notre invité  » Cesar Romain  » de vous en dire plus. Suivez attentivement . Il y va de votre intérêt.

La plomberie n’est pas l’activité la plus facile qui soit je l’admet . Elle nécessite beaucoup de compétences .Cependant, certaines tâches en plomberie peuvent être effectuée par des plombiers amateurs comme vous et moi. Si vous êtes prudent et dévoué , vous pouvez  épargner pas mal de sous sur les factures de réparation en prenant sur vous-même de réparer les petits problèmes de plomberie dans votre maison.

Mais avant d’aller plus loin je préfère vous prévenir . Il ne suffit pas  de posséder une paire de pinces pour vous prendre pour un expert en plomberie .Votre champ d’action en tant que plombier amateur est limité et vous devez en avoir conscience .Éviter de poser de mener des actions en trop, des actes surérogatoires

Evitez ces erreurs courantes qui peuvent détruire votre système:

 

Laisser l’eau durant les réparations :  Si il y a une règle primordiale à laquelle le plombier amateur se doit de ne jamais déroger au moment d’entreprendre une réparation de plomberie, c’ est de couper l’eau avant de commencer. Vous devez absolument couper l’arrivée dans votre maison ou fermer les vannes localisées qui se trouvent à proximité de vos éviers  .  Si vous ne vous conformez pas à cette prescription,  cela peut vous conduire à un énorme gâchis.L’eau pourrait à un moment ou un autre  jaillir à pleine pression suite au desserrement d’un tuyau


Être négligent avec le matériel de soudage: l’action de souder n’est pas une tâche extrêmement difficile mais elle peut s’avérer dangereuse. Commencez par protéger toutes zones inflammables à proximité de votre espace de travail, et évitez de mettre la torche vers le bas sans surveillance lorsque la flamme est allumée. Toutes ces mesures vous éviterons des surprises désagréables telles que les brûlures ou encore un incendie. Il est important que vous préserviez votre environnement et que vous viviez en syntonie avec elle.

 

Le rinçage poubelle dans les toilettes : Il peut être tentant d’utiliser la toilette comme une poubelle, mais vous ne  devriez  y mettre rien d’autre hormis  du papier toilette et des déchets humains. Déposer des  objets  ou d’autres produits de salle de bains dans la cuvette des toilettes peut obstruer vos tuyaux, et potentiellement provoquer le débordement des toilettes et créer  un désordre abracadabrant.


Mettre la graisse dans l’évier:  Nettoyage de la graisse peut être un excercice ennuyeux.Cela pousse certains à laver juste à droite dans l’évier. Ce qui est une bien mauvaise idée. La graisse peut obstruer votre tuyauterie et vous contraindre  à appeler un plombier . Prenez soin de la plomberie de votre maison et vous verrez qu’elle fonctionnera mieux.


Laisser tuyaux exposés en hiver : Lorsque les températures chutent en dessous de zéro, les tuyaux dans votre maison doivent être protégés par le système de chauffage. Toute installation de plomberie qui passe par des pièces non chauffées de votre maison ou est exposée à l’extérieur est susceptible de geler, et éventuellement d’éclater. Assurez-vous que vous videz votre système d’irrigation et isoler les tuyaux qui pourraient être à risque avant que v ayez à faire face à une inondation glacial.

Vous pouvez toujours faire appel à un plombier professionnel

Refuser de demander de l’aide: Parfois, vous avez juste besoin de savoir qu’en faisant  appel à un plombier vous vous évitez bien de dommages. Les travaux  de plomberie peuvent s’avérer difficiles et complexes dans certains cas. A Boulogne Billancourt, Meaux ou Paris , vous pouvez toujours contacter  des entreprises comme  http://paris.quel-plombier.com/http://www.plombier-paris-plomberie.fr/ et  chauffagisteplombier.paris/ qui est plombier à Paris  et île de France.

« Quand malade est assoiffé, On n’appelle pas le plombier ». Charles de LEUSSE

Bien evidémment ! Mais quand le robinet est défaillant on doit volontiers appeler un plombier.Comme quoi chacun a son rôle, son metier sur cette terre. Dès lors , lorsque vous ne savez pas si vous pouvez gérer un travail vous-même, rappelez-vous qu’il est plus facile de faire appel à un professionnel dès le début que de lui faire appel pour régler une plus grande urgence . 

Mise à jour : Pour approfondir votre recherche lisez c article publié ce 19 Mai 2016 par un confrère : http://franceclic.com/usage-du-cuivre-en-plomberie/

Regard sur la pratique de la chirurgie esthétique dans le monde: les chiffres

chirurgie plastique mondeIl est indéniable de reconnaitre que la chirurgie esthétique connait un important essor dans le monde. Des chiffres fournis par des instituts de renom permettent de l’attester. A la fin de chaque on peut comptabiliser près de dix-huit millions d’Operations d’ordre esthétiques réalisées aux quatre coins du monde.
Quoi de plus normal, si l’on tient compte du fait qu’il existe près de trente mille chirurgiens plasticiens sur la terre. Le plus gros du contingent exerce aux Etats-Unis et le Brésil suit. Bref ces deux pays sont parmi les plus gros « pratiquants »
Lorsque l’on s’intéresse au classement des pays où l’on pratique le plus la chirurgie esthétique on se retrouve avec les statistiques suivantes :
Les premiers pays sont (dans l’ordre) les USA, la grande Chine, le Brésil, l’inde, le Mexique et le japon. Puis viennent ensuite des pays tels que l’Argentine, la Russie, l’Italie, la France et le Canada …Le plus impressionnant c’est de voir un pays comme l’Arabie saoudite censé être l’un des pays les moins progressistes sur cette liste même sin c’est en 24è position.
Un institut tel que L’ISAPS affirme que selon les chiffres en sa possession l’on peut compter près de 3 ,3 millions d’interventions chaque année aux USA contre plus de 2,5 millions au Brésil. Du côté de la métropole, en France, l’on note que chaque année c’est près de 511 000 interventions qui sont réalisées par de brillants chirurgiens.

Selon la même étude les femmes sont celles qui pratiquent le plus ce type d’operations même si les hommes sont de plus en plus nombreux. Bien entendu , les différences physiologiques entre ses deux sexes doivent être prises en compte lors des interventions. (source: https://surgeneve.wordpress.com/2016/04/22/les-differences-physiologiques-auquelles-tout-estheticien-doit-faire-attention/ )

Le type d’opération les plus pratiquée :

Contrairement à ce que bien de gens pensent, l’augmentation mammaire est très loin d’être l’opération la plus pratiquée en médecine esthétique. En réalité, les chiffres nous permettent d’affirmer sans aucun risque de nous tromper que lipoaspiration est celle qui est la plus pratiquée. Viennent ensuite l’augmentation mammaire, la rhinoplastie et l’abdominoplastie. On n’oublie pas non plus le lipofilling fessiers pour être du genre callipyge.
A titre d’information, le chiffre d’affaires réalisé par les fabricants de prothèses mammaires chaque année s’élève à près de cinq cent soixante-dix millions d’euros. Et le secteur est très dynamique et en constante progression.

Tous les actes en médecine esthétique ne sont pas d’ordre chirurgical.

Ce qu’il faut savoir c’est que les chirurgiens esthétiques sont à l’heure actuelle énormément sollicités pour pratiquer des actes esthétiques qui ne nécessitent pas forcement une intervention du bistouri. Et cela est de plus en plus courant.
Par exemple, de plus en plus de personnes ont recours aux services d’un chirurgien esthétique pour se faire injecter du botox ou de l’acide hyaluronique pour musser des rides se redonner un coup de jeune. Dans un monde où les apparences comptent énormément, ce phénomène n’est pas fait pour s’arrêter de sitôt.
Au demeurant il faut savoir que les injections d’acide hyaluronique sont très populaires (trente-trois pour cent des actes esthétiques) de même que les injections de toxine botulique (environ 22 pour cent)…
Mais attention à ne pas en abuser et espérer que cela se passe bien. Comme disait quelqu’un :

“Un lifting raté, c’est pas de la chirurgie esthétique, c’est juste de la chirurgie.” Michèle Bernier

Un article tiré du site suisse http://www.sgl-esthetique.ch/medecine_esthetique_toxine_botulique.php