Daily Archives: 1 mai 2016

Regard sur la pratique de la chirurgie esthétique dans le monde: les chiffres

chirurgie plastique mondeIl est indéniable de reconnaitre que la chirurgie esthétique connait un important essor dans le monde. Des chiffres fournis par des instituts de renom permettent de l’attester. A la fin de chaque on peut comptabiliser près de dix-huit millions d’Operations d’ordre esthétiques réalisées aux quatre coins du monde.
Quoi de plus normal, si l’on tient compte du fait qu’il existe près de trente mille chirurgiens plasticiens sur la terre. Le plus gros du contingent exerce aux Etats-Unis et le Brésil suit. Bref ces deux pays sont parmi les plus gros « pratiquants »
Lorsque l’on s’intéresse au classement des pays où l’on pratique le plus la chirurgie esthétique on se retrouve avec les statistiques suivantes :
Les premiers pays sont (dans l’ordre) les USA, la grande Chine, le Brésil, l’inde, le Mexique et le japon. Puis viennent ensuite des pays tels que l’Argentine, la Russie, l’Italie, la France et le Canada …Le plus impressionnant c’est de voir un pays comme l’Arabie saoudite censé être l’un des pays les moins progressistes sur cette liste même sin c’est en 24è position.
Un institut tel que L’ISAPS affirme que selon les chiffres en sa possession l’on peut compter près de 3 ,3 millions d’interventions chaque année aux USA contre plus de 2,5 millions au Brésil. Du côté de la métropole, en France, l’on note que chaque année c’est près de 511 000 interventions qui sont réalisées par de brillants chirurgiens.

Selon la même étude les femmes sont celles qui pratiquent le plus ce type d’operations même si les hommes sont de plus en plus nombreux. Bien entendu , les différences physiologiques entre ses deux sexes doivent être prises en compte lors des interventions. (source: https://surgeneve.wordpress.com/2016/04/22/les-differences-physiologiques-auquelles-tout-estheticien-doit-faire-attention/ )

Le type d’opération les plus pratiquée :

Contrairement à ce que bien de gens pensent, l’augmentation mammaire est très loin d’être l’opération la plus pratiquée en médecine esthétique. En réalité, les chiffres nous permettent d’affirmer sans aucun risque de nous tromper que lipoaspiration est celle qui est la plus pratiquée. Viennent ensuite l’augmentation mammaire, la rhinoplastie et l’abdominoplastie. On n’oublie pas non plus le lipofilling fessiers pour être du genre callipyge.
A titre d’information, le chiffre d’affaires réalisé par les fabricants de prothèses mammaires chaque année s’élève à près de cinq cent soixante-dix millions d’euros. Et le secteur est très dynamique et en constante progression.

Tous les actes en médecine esthétique ne sont pas d’ordre chirurgical.

Ce qu’il faut savoir c’est que les chirurgiens esthétiques sont à l’heure actuelle énormément sollicités pour pratiquer des actes esthétiques qui ne nécessitent pas forcement une intervention du bistouri. Et cela est de plus en plus courant.
Par exemple, de plus en plus de personnes ont recours aux services d’un chirurgien esthétique pour se faire injecter du botox ou de l’acide hyaluronique pour musser des rides se redonner un coup de jeune. Dans un monde où les apparences comptent énormément, ce phénomène n’est pas fait pour s’arrêter de sitôt.
Au demeurant il faut savoir que les injections d’acide hyaluronique sont très populaires (trente-trois pour cent des actes esthétiques) de même que les injections de toxine botulique (environ 22 pour cent)…
Mais attention à ne pas en abuser et espérer que cela se passe bien. Comme disait quelqu’un :

“Un lifting raté, c’est pas de la chirurgie esthétique, c’est juste de la chirurgie.” Michèle Bernier

Un article tiré du site suisse http://www.sgl-esthetique.ch/medecine_esthetique_toxine_botulique.php