Archives de catégorie : agence web Genève

Quelles sont les communautés Twitter les plus actives

 

twitter-agence-web-Genève

En raison de sa croissance ininterrompue, l’outil de microblogage Twitter est devenu un canal essentiel dans les stratégies commerciales. La communication de la responsabilité sociale des entreprises fait face à de nouveaux défis dans ces espaces avec une philosophie 2.0. L’article se concentre sur l’utilisation de Twitter pour la communication de la responsabilité par les entreprises qui sont les plus appréciées pour l’exercice de leur responsabilité sociale, afin d’analyser la présence de leurs initiatives environnementales dans cet environnement collaboratif.

Aujourd’hui, l’internet est l’un des outils fondamentaux d’interaction et de communication entre les personnes, les entreprises et les institutions. Selon la troisième vague 2010 de l’étude générale sur les médias (octobre-novembre) publiée par l’Association pour la recherche sur les médias  , l’audience mensuelle d’Internet représente 54,8 % de la population espagnole âgée de 14 ans et plus et plus de 73 % des internautes accèdent quotidiennement au Net. L’internet se consolide ainsi comme le média le plus consommé.

En outre, après la télévision et la presse, Internet est le troisième média en termes d’investissements publicitaires, représentant 13,5 % du total pour 2010 et le seul qui ait connu une croissance continue depuis 2007, selon l’étude InfoAdex sur les investissements publicitaires  en 2013. Les investissements publicitaires dans les médias numériques ont connu la plus forte croissance de tous les médias entre 2009 et 2010, avec une augmentation de 20,7 %. Selon les estimations pour 2011 du rapport sur les investissements publicitaires d’Arce Media, l’Internet continuera à croître de 15,8 % par rapport à 2010.4

Le Web 2.0 a généré une révolution dans le domaine de la publicité en particulier et de la communication d’entreprise en général. Aujourd’hui, plus que jamais, la communication intégrale implique l’intégration du consommateur actuel et/ou potentiel au cœur du processus, conformément à la philosophie 2.0.

Le phénomène Twitter

Les nouveaux environnements numériques (réseaux sociaux, blogs, plateformes vidéo numériques, microblogging, géolocalisation au service du marketing mobile, etc.) favorisent une orientation commerciale basée sur la relation (philosophie du client d’abord), la génération d’une marque sociale, la segmentation et la personnalisation des messages, l’évangélisation de la marque par la prescription et la viralité et la mise en œuvre d’un marketing expérientiel qui génère l’engagement du client.

La consolidation des réseaux sociaux en tant que modèle de communication de masse a fait que des plateformes telles que Facebook ou Twitter, dans lesquelles la viralité et l’effet du bouche-à-oreille peuvent conduire instantanément l’entreprise au succès comme à l’échec, sont devenues des canaux essentiels dans les stratégies commerciales.

Si vous voulez créer des communautés actives sur Twitter, allez voir une agence seo Genève, elle pourra mieux le faire pour vous .

Compte tenu des particularités des environnements collaboratifs tels que Twitter, dans lesquels l’entreprise peut interagir avec l’utilisateur, générer une communauté de marque, accroître sa notoriété et renforcer son positionnement, dans le domaine de la responsabilité sociale des entreprises, la communication de la responsabilité fait face à de nouveaux défis. La responsabilité sociale des entreprises 2.0 tire parti du potentiel de ces nouveaux scénarios tant pour la mise en œuvre des initiatives de durabilité que pour leur communication à la société.

Malgré la grande variété de médias numériques qui existent aujourd’hui, lorsque nous faisons référence à la communauté formée autour d’une marque, nous nous tournons souvent directement vers Facebook et Twitter. Ce sont deux des principaux réseaux sociaux en termes d’utilisateurs et d’interaction, il est donc logique que la plupart des entreprises et des professionnels prennent ces références pour savoir si les communautés participent, interagissent et sont intéressées par le contenu de la marque. De plus, ils offrent la possibilité d’insérer et de diffuser des contenus qui ont été créés à l’origine sur d’autres plateformes (blogs, Instagram, YouTube…), de sorte que les responsables de la structuration et de la dynamisation de la communauté ont entre leurs mains une grande quantité de matériel pour séduire leur public, sans parler de la possibilité de segmenter pour optimiser les actions.

Nous disposons de multiples études externes et résultats internes pour nous plonger dans les données et trouver les leviers clés qui nous permettent d’obtenir plus d’interaction dans notre communauté : meilleurs moments pour publier, formats (vidéo, lien, texte, image), catégories de contenu, etc. En ce qui concerne les données, Facebook offre probablement le plus grand volume d’informations de tous les réseaux sociaux. Leurs Insights, bien que parfois imparfaits, rassemblent tous les résultats au niveau des pages et des publications. À partir de ces données, nous pouvons établir le taux d’interaction, qui prend en compte la somme des interactions de chaque message (goûts, commentaires, partages, clics sur les liens, photos et vidéos) avec le champ d’application de ce message (les utilisateurs uniques qui ont vu la publication).

Cette mesure d’interaction semble particulièrement utile aujourd’hui pour savoir si les utilisateurs qui entrent en contact avec notre contenu le trouvent vraiment intéressant ou utile, puisqu’elle est basée sur la portée de chaque post et non sur la communauté entière de la marque sur Facebook. La couverture organique est en nette diminution depuis l’année dernière, de sorte que chaque publication n’atteindra probablement même pas 10 % de la communauté dans la plupart des cas.

Quelles marques obtiennent le plus d’interaction ?

Pour répondre à cette question, nous devons analyser la marque et connaître ses fans. Il existe des communautés extrêmement fortes, composées d’utilisateurs qui ont déjà cru en la marque avant de la suivre sur les réseaux sociaux. Ce sont de véritables fans, ils ont donc une énorme prédisposition à participer aux conversations, à commenter et à partager le contenu. Il existe des exemples très divers de communautés qui obtiennent des taux d’interaction élevés. Ces deux marques produisent des publications totalement différentes, mais elles ont un dénominateur commun : une légion de fans fidèles qui forment une véritable communauté. Ces communautés réelles ont une valeur énorme pour les marques, et celles qui parviennent à les créer obtiennent un énorme volume d’interaction si elles utilisent également les médias payants de manière constante et intelligente pour donner plus de visibilité à certains contenus.

Voici quelques site web à Genève qui peuvent vous aider dans une démarche de création de communautés sur Twitter : https://www.sortlist.ch et http://www.rwswebagency.ch

En fait, le contenu joue un rôle fondamental dans la communication des médias sociaux. Nous devons rechercher ce qui intéresse nos utilisateurs et le leur proposer sur un ton et dans un style qui les rejoignent. Cela ne signifie pas que nous devons inonder les flux d’informations avec des demandes d’appréciations constantes ; il s’agit plutôt d’une analyse des résultats précédents pour inclure plus fréquemment les contenus qui intéressent nos fans et qui sont en accord avec nos objectifs commerciaux ou de communication.

Interaction de qualité ou interaction de poids ?

Même s’il est frappant de trouver un grand nombre de rapports d’interaction, nous ne devons pas perdre de vue les objectifs de chaque projet. Que préférons nous ? En avoir mille comme avec une publication dans laquelle nous accueillons l’été ou avoir des personnes clés de notre communauté qui donnent leur avis pour améliorer un produit ou un service ? Nous ne pouvons pas perdre de vue la perspective et nous laisser emporter par les chiffres. En fait, il y a de la place pour tout dans un plan d’édition. Toyota a récemment lancé son Fan Lab, où les utilisateurs peuvent proposer des accessoires pour un véhicule. Au-delà des concours muraux sur Facebook, il existe un vaste espace pour les fans des marques qui peuvent exprimer leur opinion et participer à certains processus.

Il n’existe pas de moyen unique de créer une communauté réelle, participative et liée. La réponse à ce défi est de savoir parfaitement ce que la marque représente pour les fans et ce qu’ils en attendent. Une fois ce travail effectué, nous disposons d’outils qui nous aident à accroître notre visibilité dans les segments qui répondront réellement de manière positive à notre proposition.

En ayant une présence en ligne par l’intermédiaire de votre site web, vous pouvez toucher plus de consommateurs. Plus vous touchez de consommateurs en ligne, plus vous avez de possibilités de réaliser des ventes. Le développement d’un site web n’amène pas automatiquement des clients payants à votre entreprise. Toutefois, grâce à l’optimisation de votre site web pour les moteurs de recherche, vous pouvez améliorer vos chances d’attirer des clients potentiels plus qualifiés et plus susceptibles d’effectuer un achat.

Non seulement un site web vous aide à augmenter vos possibilités de vente, mais il augmente également votre disponibilité pour réaliser des ventes. Avec un site web, vous pouvez vendre vos produits et services 24 heures sur 24. Vous n’avez pas besoin de vous engager activement et en permanence avec des prospects, car ils peuvent obtenir les informations dont ils ont besoin sur votre site.