Archives de catégorie : Plomberie

Comment trouver un plombier de confiance ?

Engager un bon plombier

Comment trouver un plombier en qui vous pouvez avoir confiance

Lorsque vous avez besoin de services de plomberie, vous êtes probablement à la recherche d’un plombier fiable et de bonne réputation. Le travail d’un plombier consiste à se rendre chez vous et à régler votre problème de plomberie, mais qui est le plombier et comment savez-vous qu’il a les meilleures intentions et les connaissances nécessaires pour régler correctement ce problème ? Toute personne que vous invitez chez vous doit être quelqu’un en qui vous avez confiance. C’est pourquoi il est si important d’engager un plombier qui soit professionnel à tous égards.

Une bonne plomberie doit être une condition préalable à l’installation de votre maison. Votre recherche de bons plombiers locaux doit comporter un ensemble de normes qu’ils doivent respecter.

Une licence de plombier
Avant tout, votre plombier doit être titulaire d’une licence et d’une assurance complète. Non seulement un plombier agréé effectuera un travail de haute qualité, mais il agira de manière professionnelle lorsqu’il entrera chez vous.

Il peut être tentant d’engager quelqu’un qui n’a pas de licence mais qui offre ses services à un prix modique. Toutefois, cela peut entraîner de nombreux problèmes. Oui, cela vous fera économiser plus d’argent maintenant, mais à l’avenir, cette décision peut entraîner des dommages qui coûteront plus d’argent plus tard.

Un plombier non agréé et non assuré n’aura pas la même responsabilité qu’un plombier agréé. Un plombier professionnel possédant des qualifications et une assurance complètes sera responsable des exigences légales, de la sécurité et de la qualité de son travail. Si quelque chose tourne mal avec un entrepreneur non agréé, vous serez probablement le seul responsable des dommages ou des incidents. Ne prenez pas un risque que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre en engageant un plombier. Veillez à engager un plombier digne de confiance.

Réputation
Lorsque vous engagez quelqu’un pour venir chez vous, vous ne voulez probablement pas vous fier à votre instinct. Entendre des témoignages de personnes de confiance est un excellent moyen de se faire une idée des services d’un plombier.

Si vous avez de la famille ou des amis qui vous recommandent vivement un plombier, c’est très bien ! Cependant, tout le monde n’a pas quelqu’un qui peut lui recommander un plombier de confiance. Si vous recherchez de bons plombiers locaux, il est utile d’aller en ligne et de vous assurer qu’ils sont bien considérés. Vous voulez vous assurer qu’ils se présentent toujours en uniforme, qu’ils agissent de manière professionnelle et qu’ils entretiennent des relations de confiance avec leurs clients. Il peut également être utile de discuter au téléphone avec votre plombier ou avec l’entreprise pour laquelle il travaille. Vous pourrez ainsi poser toutes les questions que vous souhaitez. Un plombier de bonne réputation pourra s’entretenir avec la qualité de son travail et son professionnalisme.

Expérience et connaissances
Lorsque vous recherchez le meilleur plombier, l’une des premières choses que vous allez probablement examiner est son expérience. Quelqu’un qui a l’habitude de résoudre des problèmes similaires aux vôtres est une personne à qui vous ferez probablement confiance plutôt qu’à quelqu’un qui n’a qu’une expérience limitée. Rien ne remplace l’expérience et les connaissances. Posez des questions à tout plombier que vous envisagez d’engager. Il devrait être en mesure de comprendre intelligemment le problème et de connaître la meilleure façon de l’éradiquer. Vous voulez que le travail soit bien fait du premier coup. Trouver un plombier possédant une grande expérience et de nombreuses connaissances augmentera la probabilité que cela se produise.

Fiabilité
Attendre l’arrivée d’un plombier pendant des heures peut être frustrant et ronger votre journée. Un bon plombier communiquera avec vous, arrivera à l’heure et sera préparé pour le travail. Lorsque vous faites vos recherches, assurez-vous qu’il a la réputation d’être fiable. Vous voulez vous assurer que votre problème de plomberie est réglé de la meilleure façon possible. Il arrive souvent qu’un problème de plomberie soit urgent et votre plombier doit le comprendre.

Déterminez vos besoins, car de nombreux plombiers et entreprises de plomberie offrent des services variés.
Les entreprises de plomberie offrent une foule de services, notamment des services d’installation, de réparation et d’entretien. La plupart des entreprises offrent tous les services ou peuvent se spécialiser dans un ou deux d’entre eux. Il est recommandé de s’adresser à l’entreprise qui s’occupe des problèmes que vous rencontrez. Appelez le plombier que vous envisagez et discutez de vos besoins avant de l’appeler chez lui.

Consultez les annuaires en ligne pour trouver des listes d’entreprises de plomberie et d’entrepreneurs en plomberie dans votre région.

Demandez à vos amis, aux entrepreneurs en bâtiment que vous connaissez ou à votre agent immobilier de vous recommander. Ils seront probablement heureux de partager leurs expériences sur les plombiers qu’ils ont engagés. Assurez-vous de savoir quel type de travail ils ont effectué, s’ils sont satisfaits de la qualité et si le travail a été réalisé dans les délais et à moindre coût. Les récits de satisfaction ou de malheur, émanant de quelqu’un en qui vous avez confiance, ont beaucoup de poids lorsque vous cherchez un artisan fiable.

Une autre méthode pour trouver un bon plombier consiste à consulter en ligne un annuaire local des entrepreneurs en plomberie, puis à examiner les avis et les évaluations des clients. Vous pouvez vous faire une idée de la taille et de l’étendue des travaux d’une entreprise en consultant son site web. Les sites d’évaluation, peuvent vous aider à comparer plusieurs plombiers locaux, et certains peuvent même vous recommander des types de travaux spécifiques.

N’attendez pas d’être confronté à une urgence extrême pour commencer à chercher d’éventuels problèmes de plomberie.
Vous ne voulez pas être obligé de choisir un entrepreneur ou un réparateur à la hâte juste parce qu’une réparation urgente vous pend au nez, donc votre meilleure défense est de vérifier les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Votre meilleure défense consiste donc à vérifier les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Vous aurez le temps de choisir avec soin la personne qui fera le travail au lieu de dire : « Vous pouvez réparer la fosse septique demain ? Oh, Dieu merci » et d’espérer que tout ira bien.

Ce serait le moment idéal pour sortir un morceau de papier et faire une liste de tous les « systèmes » de votre maison et de leur âge. Quand votre toit a-t-il été installé ? Quel est l’âge de votre fourneau ? Quand l’unité de climatisation a-t-elle été entretenue pour la dernière fois ? Cette chaudière de 25 ans est peut-être encore en état de marche aujourd’hui, mais elle est en fin de vie. Un contrôle effectué par un professionnel qualifié sur les parties principales de votre maison comme le toit et le système de chauffage/refroidissement est radicalement moins cher qu’une visite d’urgence lorsqu’ils tombent en panne.

 

Si vous cherchez un bon plombier, visitez ces sites-ci : parisplombier.paris, www.plombier-paris.fr, www.lesbonsartisans.fr, www.plombier-paris-express.com

Bon entretient de chaudière grâce aux analyses de données

Entretient de chaidière

Analyser les données pour savoir à quel moment faire l’entretien de sa chaudière
Après avoir collecté des données sur vos chaudières pendant un certain temps, il est temps de les analyser et de voir quelles tendances vous pouvez trouver. L’intervalle de temps pour chaque tâche de maintenance préventive doit coïncider avec les taux d’usure estimés des composants qu’ils sont censés traiter, et c’est là que des données telles que le temps moyen entre deux pannes (MTBF) peuvent entrer en jeu.

Si vos données montrent que vous avez un nombre élevé de tâches de maintenance corrective pour votre chaudière, il peut être utile de vérifier si vos MP actuelles les traitent. Si vous n’effectuez pas les MP nécessaires pour résoudre ces problèmes – ou si vos MP sont trop concentrées ailleurs – cela peut servir de signal pour apporter des changements.

Conseil : de nombreux professionnels vous suggèrent de faire effectuer six tâches d’entretien préventif pour chaque tâche d’entretien correctif sur un actif. Si vous avez plus d’un CM pour six MP, vous devrez peut-être adapter votre stratégie de maintenance préventive.

Ajuster les délais des tâches récurrentes si nécessaire
Certaines MP peuvent être effectuées trop fréquemment, tandis que d’autres ne le sont pas assez. Si elles sont trop fréquentes, c’est que vous entretenez trop votre chaudière, alors qu’un entretien insuffisant laisserait des lacunes dans votre plan d’entretien de la chaudière.

Par exemple, si vous faites fonctionner votre système de chaudière moins souvent que la moyenne tout en utilisant un calendrier de maintenance basé sur le manuel d’utilisation, vous pouvez ajuster la fréquence des MP pour qu’elle corresponde à vos durées de fonctionnement. L’utilisation du nombre réel d’heures pour calculer le moment où les MP doivent être effectuées peut vous permettre d’économiser sur les coûts de maintenance et de libérer du temps pour mieux concentrer vos efforts.

D’autre part, si vos MP sont conçues pour traiter un mode de défaillance qui se produit encore trop fréquemment, vous devrez peut-être les exécuter plus fréquemment – ou vérifier qu’elles sont exécutées correctement – afin de les adapter à l’usure normale du système.

Mettre en œuvre la surveillance de l’état du système
Dans certains cas, la surveillance de l’état de santé peut être utile. L’utilisation de capteurs pour surveiller la pression des tambours, suivre les températures ou vérifier les fuites peut vous aider à vous assurer que les MP ne sont effectuées que lorsqu’elles sont strictement nécessaires.

En outre, la surveillance en temps réel peut fournir des données rapides qui vous permettent de traiter les problèmes le plus tôt possible, ce qui peut vous permettre d’économiser sur les coûts de réparation et d’entretien et de prévenir les risques majeurs pour la sécurité qui pourraient autrement se développer.

Conseil : La maintenance conditionnelle peut jeter les bases d’une mise à niveau vers un plan de maintenance prédictive, qui peut permettre de réaliser des économies de 8 à 12 % par rapport à la maintenance préventive traditionnelle.

Étudier les résultats et apporter des améliorations
Au fur et à mesure que vous apportez des changements à l’entretien préventif de vos systèmes de chaudières, vous voudrez continuer à suivre les données. Ces données vous aideront à déterminer les types d’impact de vos changements.

De temps en temps, prenez le temps d’examiner les données sur la santé de votre chaudière. Si vous constatez un changement positif, vous êtes probablement sur la bonne voie. Cependant, s’il reste des problèmes qui ne sont pas traités, les données devraient vous donner un indice sur les changements qui sont encore nécessaires.

En fin de compte, le PMO est un effort continu. L’objectif est d’apporter des améliorations constantes dans ce domaine, de sorte qu’une solution unique ne sera probablement pas la meilleure approche.

Autres conseils du PMO
En plus des étapes ci-dessus, voici quelques conseils supplémentaires du PMO à mettre en œuvre en ce qui concerne l’entretien de votre chaudière :

Créez des listes de contrôle qui décrivent des procédures spécifiques pour l’exécution de chaque tâche PM.
Inclure des estimations de temps pour chaque tâche (vos données de RMP dérivées des bons de travail peuvent vous aider ici).
Tenez compte des pièces de rechange et des outils lors de la planification de chaque tâche.

Un plombier Paris peut aussi faire l’entretient de votre chaudière. Pour en savoir plus : https://parisplombier.paris , https://www.plombier-paris.fr , https://www.plombier-paris-express.com , https://www.pagesjaunes.fr ,

Comment réparer les fuites de plafond

Colmater une fuite

La décoloration, l’affaissement des cloisons sèches ou le flambage du plâtre, et les gouttes d’eau qui s’écoulent de votre plafond peuvent vous faire penser que le plafond lui-même fuit. En réalité, l’eau provenant du plafond est le symptôme d’un autre système domestique qui fuit. Lorsqu’un plafond présente des signes de dégâts d’eau et de fuites d’eau, l’endroit où il faut regarder est l’un des deux systèmes domestiques : le système de toiture ou le système de plomberie.

L’eau qui s’écoule du plafond ou les signes visibles de dégâts d’eau sur les cloisons sèches ou le plâtre au-dessus de votre tête ne sont pas à prendre à la légère. Il est très probable qu’il y ait beaucoup plus d’eau en jeu que ce que vous pouvez voir visiblement, et ignorer une fuite peut entraîner des dommages structurels et la formation de moisissures.

Les fuites de plafond peuvent se manifester par un écoulement d’eau, mais avant que le problème n’arrive à ce point, vous pouvez voir de la peinture cloquée ou écaillée, ou une décoloration sur un point du plafond.

Identifier les fuites des systèmes de toiture
S’il y a des signes de dégâts d’eau ou d’égouttement d’eau provenant du plafond qui se trouve directement sous un comble ou directement sous la surface du toit lui-même, il ne fait presque aucun doute que la véritable cause est un trou ou un autre type de dommage dans les bardeaux ou autres matériaux de couverture qui composent le système de toit. Il est rare que des tuyaux ou des accessoires de plomberie traversent un grenier, de sorte que les signes de dégâts d’eau dans un plafond situé sous un grenier ou un toit sont toujours causés par un problème de toiture. En outre, les fuites du système de toiture se manifestent par d’autres symptômes :

Les fuites se produisent pendant ou peu après une pluie. L’eau peut mettre un certain temps à apparaître, mais si elle apparaît pendant ou après une pluie, le toit est l’endroit où il faut chercher la source
Si l’eau s’écoule de manière active, elle sera souvent brune ou sale si elle provient du toit. L’eau qui pénètre dans votre maison ramasse souvent des saletés et des impuretés en cours de route.
Dans les climats froids, si les fuites ou les dommages au plafond coïncident avec la présence d’une accumulation de glace le long des avant-toits de la maison, vous avez probablement des barrages de glace qui font que la glace et l’eau refluent sous les bardeaux et descendent au plafond. Comme les digues de glace se forment le long des bords du toit, les dégâts ou les fuites du plafond se situent souvent près du bord de la pièce, ou peuvent même apparaître sur un mur extérieur, puisque l’eau peut s’écouler directement dans les murs.
Dans le grenier, vous pouvez trouver une isolation humide et détrempée. Accédez au grenier et recherchez les zones d’isolation qui présentent des signes d’humidité. Ne supposez pas, cependant, que le toit endommagé se trouve directement au-dessus de cette partie du grenier, car l’eau peut s’écouler sur une certaine distance le long du revêtement ou d’un chevron du toit avant de s’égoutter sur l’isolant et de le traverser jusqu’à la surface du plafond. Si vous repérez un isolant humide, tirez-le vers l’arrière et examinez la cloison sèche ou le tour à plâtre qui se trouve en dessous. Il peut être évident que vous avez trouvé la source de la fuite du plafond.
Identification des fuites de plafond liées à la plomberie
Une autre source importante de dégâts d’eau ou de fuites provenant du plafond est un problème de tuyauterie ou d’appareils sanitaires dans votre maison. Si le plafond qui fuit ou le dégât d’eau visible apparaît sous une salle de bain, une cuisine ou à l’intérieur des espaces du plafond où vous savez que des tuyaux de plomberie sont situés, il y a de fortes chances que la source du problème soit soit les tuyaux d’alimentation en eau ou les tuyaux d’évacuation qui ont développé des fuites. Les autres symptômes d’identification sont les suivants :

L’eau qui fuit du plafond est souvent de l’eau claire, plutôt que brune et sale, si un tuyau de plomberie défectueux est le coupable.
Les fuites seront généralement assez régulières si la fuite au plafond est liée à la plomberie. En particulier, si c’est un tuyau d’alimentation en eau qui est responsable, l’eau qui s’écoule du plafond peut être interminable. Les problèmes de tuyaux d’évacuation peuvent provoquer des fuites plus intermittentes, mais contrairement aux fuites de toit, il n’y a pas de corrélation avec les conditions météorologiques.
Choix des techniques et des matériaux pour réparer les fuites de plafond
Il n’existe pas de méthode unique pour corriger les fuites de plafond, tant les causes sont diverses. La manière dont vous aborderez le problème dépendra de la cause. Les fuites de toiture nécessiteront des compétences et des matériaux de menuiserie et de couverture, tandis que les fuites de plomberie nécessiteront les compétences et les matériaux utilisés par un plombier professionnel.

Tout d’abord, réduire au minimum les dommages supplémentaires
Quelle que soit la cause de la fuite du plafond, lorsque vous remarquez la décoloration ou les premiers signes d’égouttement de l’eau, sachez qu’il peut y avoir beaucoup plus d’eau cachée qui se répand sur les cloisons sèches au-dessus. Vous pouvez minimiser les dégâts supplémentaires et éviter le remplacement généralisé des surfaces de plafond en perçant un trou dans le plafond au centre de la zone endommagée et en laissant l’eau s’écouler dans un seau. Les cloisons sèches humides s’assèchent très bien si vous enlevez l’eau rapidement, mais si l’eau s’accumule pendant un certain temps, le support en papier commencera à se désintégrer ou à se transformer en nourriture pour les moisissures. Il est beaucoup plus facile de rapiécer une petite surface de plafond en placoplâtre que de remplacer des panneaux entiers de placoplâtre au-dessus.

Chauffagiste plombier Paris

Pour en savoir plus : https://www.pagesjaunes.fr ,https://www.chauffagiste-paris.fr, https://lcm-plombier-chauffagiste.fr, https://atelierduplombier.com

Comment positionner une toilette dans une petite salle de bains

Salle pour toilette

Une bonne conception des salles de bains repose en grande partie sur la disposition des équipements tels que les toilettes dans des positions idéales dans la pièce. L’espacement et l’écoulement de la pièce sont essentiels à son utilisation confortable. Lorsque vous concevez une petite salle de bains, prévoyez chaque centimètre d’espace pour en tirer le meilleur parti. Cela inclut le positionnement des toilettes à un endroit où non seulement elles passeront le code, mais où elles seront également confortables pour les utilisateurs.

Espace libre au sol
Pour être conforme au code de construction de l’État, chaque appareil de la salle de bains, y compris les toilettes, doit avoir un minimum de 21 pouces d’espace libre devant lui. Pour de nombreux utilisateurs, cependant, 21 pouces ne sont pas suffisants ; la surface recommandée devant les toilettes est de 30 pouces. Cela signifie que rien, y compris un mur, un évier, des toilettes ou une douche, ne peut se trouver à moins de 21 à 30 pouces du bord avant de la cuvette des toilettes. Prévoyez de placer vos toilettes le long d’un mur où il n’y a rien de directement opposé à l’intérieur de ces mesures.

Positionnement des toilettes sur le côté
En plus d’exiger un espace libre devant les toilettes, le code du bâtiment et les règles acceptées de conception des salles de bains, définies, exigent également un espace de chaque côté des toilettes. Pour être conformes au code, les toilettes ont besoin d’un minimum de 30 pouces d’espace pour s’asseoir seules. Cela signifie que si vous avez tracé une ligne au centre des toilettes, un espace de 15 pouces de chaque côté de cette ligne doit être dégagé, sans qu’un mur ou un autre dispositif ne pénètre dans l’espace. Si vous avez la place dans votre petite salle de bains, les directives recommandent toutefois un espace de 36 pouces pour un plus grand confort de l’utilisateur.

Balancement de la porte
L’espace disponible dans une petite salle de bains est souvent très restreint, ce qui peut vous amener à placer les toilettes près d’une entrée. Si vous le faites, veillez toutefois à ce que le battement de la porte d’entrée ne gêne pas l’utilisateur des toilettes. Si les toilettes doivent être placées près de la porte pour respecter d’autres codes de construction, accrochez la porte elle-même de manière à ce qu’elle se balance dans le couloir, plutôt que dans la salle de bains, ou envisagez d’installer une porte à poche pour éviter d’avoir à utiliser une porte battante. Si les toilettes se trouvent en face d’une douche, veillez à ce que la porte ne se balance pas dans l’espace libre des toilettes, ou bien installez une porte coulissante.

Toilettes en dur
La position du tuyau d’évacuation dicte également la position finale de la toilette. Les toilettes sont disponibles en trois tailles différentes : 12 pouces, qui est standard ; 10 pouces, qui est parfois utilisé dans les petites salles de bain ; et 14 pouces. Le brut est la mesure de l’arrière du mur fini jusqu’au centre du tuyau d’évacuation dans le sol. Lorsque vous planifiez l’emplacement de vos toilettes, prenez également cette mesure en considération. Il suffit parfois de reculer le tuyau d’évacuation de deux pouces pour que vos toilettes passent le code en vous donnant ces deux pouces d’espace libre supplémentaire au sol.

Des moyens sournois de se glisser dans une autre salle de bain lors de la rénovation

Une salle de bain supplémentaire est un excellent moyen de maintenir la paix dans votre propre maison ou d’ajouter de la valeur à un investissement immobilier.

Si les immenses terrasses du quartier permettent d’installer quatre salles de bain et demie, les rénovateurs n’ont pas forcément autant d’espace dans leurs plans de travail. Quel est donc le meilleur endroit pour installer une salle de bains supplémentaire ?

Le spécialiste des salles de bains. On affirme que la seule véritable limite à l’ajout d’une salle de bains supplémentaire est votre budget.

Il y a toujours un moyen, tout dépend du coût.

Il n’y a pas de limite, c’est juste que cela peut être difficile à faire ou ne pas en valoir la peine.

En règle générale, vous pouvez économiser sur le prix de construction de votre nouvelle salle de bains en transformant les zones humides existantes comme une buanderie, ou en installant votre nouvelle salle de bains à proximité des conduites d’eau et d’évacuation existantes.

Normalement, la plomberie coule d’un côté de la propriété, ou parfois le long de la clôture arrière. Si cela fonctionne avec votre plan d’étage, alignez votre nouvelle salle de bains avec la plomberie existante, ce qui réduira le temps que votre plombier doit passer sur place.

Diviser une salle de bains en deux
Relatif : Comment maintenir la rénovation d’une salle de bains dans les limites du budget
Relatif : Pourquoi les rénovateurs devraient toujours prévoir une salle de bains
Il est souvent possible de diviser une grande salle de bains en deux salles de bains plus petites, ce qui signifie généralement un accès plus facile pour le plombier afin de se raccorder aux conduites d’eau et d’évacuation existantes. La nouvelle salle de bains peut devenir une salle de bains privative grâce à une nouvelle porte donnant sur une chambre adjacente.

En fonction de la taille de vos deux nouvelles salles de bains, vous devrez peut-être abandonner la baignoire ou intégrer une douche au-dessus de la baignoire.

En tant que pièce humide existante et souvent sous-utilisée, votre buanderie peut également offrir la possibilité d’une salle de bains supplémentaire.

Il s’agit là de l’une des meilleures et des plus abordables conversions, soit en conservant les installations de lavage dans la nouvelle salle de bains, soit en les déplaçant.

Les options comprennent une buanderie de style européen où la machine à laver et le sèche-linge sont empilés dans un placard, créant ainsi une buanderie sous l’escalier ou dans le garage.

Une salle de bains plus petite signifie généralement qu’il faut se débarrasser de la baignoire. La salle de bains était l’une des trois qui ne comprenaient pas de baignoire.

 

Plombier à Paris

Consultez aussi ces sites : https://parisplombier.paris , https://www.plombier-paris.fr, https://www.plombier-paris-express.com, https://plombier-paris-banlieue.com

Renouveler sa cuisine

Suivez nos étapes simples pour planifier une cuisine, de l’inspiration à l’installation

Le choix d’une nouvelle cuisine est l’un des projets les plus passionnants lorsqu’il s’agit de rénover la maison. Il peut également être le plus coûteux, le plus stressant et le plus long. Du choix du style approprié à la recherche d’un designer et à l’approbation de l’agencement, il y a beaucoup à prendre en compte. Même si vous êtes tenté de vous précipiter dans une salle d’exposition pour choisir votre modèle, il est essentiel que vous preniez le temps de réfléchir à ce que vous voulez vraiment.

En décomposant le processus de planification en plusieurs étapes faciles à gérer, vous faciliterez la tâche. Considérez que c’est un voyage, et accordez à chaque étape tout le temps et toute la considération nécessaires.

Qu’il s’agisse de votre premier projet ou que vous ayez besoin d’un peu d’aide pour planifier votre deuxième ou même votre troisième projet, poursuivez votre lecture.

1. Évaluez tous vos besoins
D’abord, faites un bon nettoyage, afin de ne pas prendre en compte des articles que vous n’avez pas utilisés depuis des années. Ensuite, faites le tour de votre cuisine actuelle et dressez la liste de toutes les choses que vous aimez et n’aimez pas. Il peut s’agir de la quantité de rangement et de l’endroit où il se trouve, du type d’appareils électroménagers et de la couleur des placards. Cela vous aidera à vous concentrer sur le maintien ou l’amélioration de certains aspects.

Réfléchissez à la question de savoir si l’espace réel fonctionne ou s’il faut l’ouvrir ou l’étendre. Les travaux de construction les plus courants consistent à abattre un mur entre la cuisine et la salle à manger, alors pensez à créer une sensation d’ouverture si vous en avez l’occasion.

Il peut être utile de vous poser quelques questions sur la manière dont vous souhaitez utiliser l’espace. Avez-vous simplement besoin d’un endroit pour préparer les repas, ou rêvez-vous d’un espace multifonctionnel où vous pourrez également déjeuner ou dîner en famille ou entre amis ? Pour qui cuisinez-vous, que cuisinez-vous et comment le cuisinez-vous ?

2. Pensez à la plomberie et au chauffage

Utiliserez-vous la plomberie existante pour les éviers et les appareils ou aurez-vous besoin de tuyaux supplémentaires ? Si vous prévoyez d’inclure dans votre projet un îlot de cuisine contenant un évier ou d’autres appareils, vous devez vous assurer que la plomberie et l’électricité sont en place avant de poser le revêtement de sol. Déterminez l’emplacement des appareils, petits et grands, pour vous assurer que vous avez des prises de courant là où vous en avez besoin.

Quel que soit l’endroit où vous décidez d’installer votre évier, c’est une bonne idée d’installer votre machine à laver et votre lave-vaisselle à proximité. Cela vous aidera à simplifier la plomberie.

Le chauffage par le sol est un choix populaire pour les cuisines car les radiateurs peuvent prendre un espace précieux. Si vous optez pour le chauffage par le sol, il devra être installé avant la pose du sol de la cuisine.

3. Envisagez les possibilités d’éclairage

Lorsque vous planifiez l’éclairage, il est bon de rendre le système assez flexible pour que vous puissiez régler les zones de votre cuisine de manière indépendante. L’éclairage secondaire, comme les spots au-dessus des zones de cuisson et de préparation, est également utile.

Considérez votre cuisine comme un incontournable. Vous avez envie de plans de travail élégants, d’un îlot de rangement ou de nombreux placards de rangement ? Ou y a-t-il des appareils spécifiques qui, selon vous, vous faciliteront la vie dans la cuisine ?

Chacun aime travailler à sa façon et chacun a une liste de priorités différente. Il est donc important de noter la vôtre dès le début pour vous assurer que votre cuisine est adaptée aux besoins spécifiques de votre famille. Cela vous épargnera aussi beaucoup de temps et d’ennuis lorsque vous discuterez de votre projet avec un spécialiste en cuisine.

5. Soyez inspiré
L’aspect que vous souhaitez donner à votre cuisine est, bien entendu, un choix très personnel. Il est très utile de rassembler des images et des feuilles de déchirure de magazines et de composer un album ou un tableau d’ambiance. Notez également les surfaces, les matériaux ou les accessoires que vous avez vus et qui fonctionnent bien ensemble.

Même quelque chose d’aussi simple qu’une jolie assiette, un carreau, un meuble ou un morceau de tissu peut être un excellent point de départ pour choisir un thème ou des couleurs. Ne vous inquiétez pas trop du coût à ce stade, concentrez-vous simplement sur les choses qui vous inspirent, et vous pourrez bientôt identifier les styles qui vous attirent.

6. Consultez un designer de cuisine
Pour tirer le maximum de votre espace, l’intervention d’un cuisiniste professionnel peut s’avérer précieuse. Son expérience et son expertise vous apporteront de nombreuses idées simples – ainsi que des idées innovantes – que vous n’auriez peut-être même pas envisagées.

Les designers de cuisine auront également une connaissance de pointe des produits, des installations et des équipements, et pourront se procurer tout ce dont vous avez besoin. Enfin, ils vous aideront à faire en sorte que votre nouvelle cuisine fonctionne aussi efficacement que possible.

Ne vous mettez d’accord sur un devis pour la conception et l’installation d’une cuisine qu’une fois que le designer a examiné l’espace. Une fois la conception terminée, assurez-vous de disposer d’un devis complet pour les armoires et l’installation. Vérifiez toujours ce qui est inclus dans le coût, notamment si l’entreprise supervisera le projet du début à la fin.

Ne versez jamais un acompte supérieur à 25 % de la valeur totale du contrat et assurez-vous d’avoir un calendrier écrit pour les paiements ultérieurs. Ne payez pas la totalité du montant avant d’avoir reçu la livraison de vos biens.

 

Lire aussi cet article : https://passionparis.wordpress.com/2020/06/19/comment-reparer-un-robinet-qui-fuit