Archives de catégorie : Plomberie

Comment positionner une toilette dans une petite salle de bains

Salle pour toilette

Une bonne conception des salles de bains repose en grande partie sur la disposition des équipements tels que les toilettes dans des positions idéales dans la pièce. L’espacement et l’écoulement de la pièce sont essentiels à son utilisation confortable. Lorsque vous concevez une petite salle de bains, prévoyez chaque centimètre d’espace pour en tirer le meilleur parti. Cela inclut le positionnement des toilettes à un endroit où non seulement elles passeront le code, mais où elles seront également confortables pour les utilisateurs.

Espace libre au sol
Pour être conforme au code de construction de l’État, chaque appareil de la salle de bains, y compris les toilettes, doit avoir un minimum de 21 pouces d’espace libre devant lui. Pour de nombreux utilisateurs, cependant, 21 pouces ne sont pas suffisants ; la surface recommandée devant les toilettes est de 30 pouces. Cela signifie que rien, y compris un mur, un évier, des toilettes ou une douche, ne peut se trouver à moins de 21 à 30 pouces du bord avant de la cuvette des toilettes. Prévoyez de placer vos toilettes le long d’un mur où il n’y a rien de directement opposé à l’intérieur de ces mesures.

Positionnement des toilettes sur le côté
En plus d’exiger un espace libre devant les toilettes, le code du bâtiment et les règles acceptées de conception des salles de bains, définies, exigent également un espace de chaque côté des toilettes. Pour être conformes au code, les toilettes ont besoin d’un minimum de 30 pouces d’espace pour s’asseoir seules. Cela signifie que si vous avez tracé une ligne au centre des toilettes, un espace de 15 pouces de chaque côté de cette ligne doit être dégagé, sans qu’un mur ou un autre dispositif ne pénètre dans l’espace. Si vous avez la place dans votre petite salle de bains, les directives recommandent toutefois un espace de 36 pouces pour un plus grand confort de l’utilisateur.

Balancement de la porte
L’espace disponible dans une petite salle de bains est souvent très restreint, ce qui peut vous amener à placer les toilettes près d’une entrée. Si vous le faites, veillez toutefois à ce que le battement de la porte d’entrée ne gêne pas l’utilisateur des toilettes. Si les toilettes doivent être placées près de la porte pour respecter d’autres codes de construction, accrochez la porte elle-même de manière à ce qu’elle se balance dans le couloir, plutôt que dans la salle de bains, ou envisagez d’installer une porte à poche pour éviter d’avoir à utiliser une porte battante. Si les toilettes se trouvent en face d’une douche, veillez à ce que la porte ne se balance pas dans l’espace libre des toilettes, ou bien installez une porte coulissante.

Toilettes en dur
La position du tuyau d’évacuation dicte également la position finale de la toilette. Les toilettes sont disponibles en trois tailles différentes : 12 pouces, qui est standard ; 10 pouces, qui est parfois utilisé dans les petites salles de bain ; et 14 pouces. Le brut est la mesure de l’arrière du mur fini jusqu’au centre du tuyau d’évacuation dans le sol. Lorsque vous planifiez l’emplacement de vos toilettes, prenez également cette mesure en considération. Il suffit parfois de reculer le tuyau d’évacuation de deux pouces pour que vos toilettes passent le code en vous donnant ces deux pouces d’espace libre supplémentaire au sol.

Des moyens sournois de se glisser dans une autre salle de bain lors de la rénovation

Une salle de bain supplémentaire est un excellent moyen de maintenir la paix dans votre propre maison ou d’ajouter de la valeur à un investissement immobilier.

Si les immenses terrasses du quartier permettent d’installer quatre salles de bain et demie, les rénovateurs n’ont pas forcément autant d’espace dans leurs plans de travail. Quel est donc le meilleur endroit pour installer une salle de bains supplémentaire ?

Le spécialiste des salles de bains. On affirme que la seule véritable limite à l’ajout d’une salle de bains supplémentaire est votre budget.

Il y a toujours un moyen, tout dépend du coût.

Il n’y a pas de limite, c’est juste que cela peut être difficile à faire ou ne pas en valoir la peine.

En règle générale, vous pouvez économiser sur le prix de construction de votre nouvelle salle de bains en transformant les zones humides existantes comme une buanderie, ou en installant votre nouvelle salle de bains à proximité des conduites d’eau et d’évacuation existantes.

Normalement, la plomberie coule d’un côté de la propriété, ou parfois le long de la clôture arrière. Si cela fonctionne avec votre plan d’étage, alignez votre nouvelle salle de bains avec la plomberie existante, ce qui réduira le temps que votre plombier doit passer sur place.

Diviser une salle de bains en deux
Relatif : Comment maintenir la rénovation d’une salle de bains dans les limites du budget
Relatif : Pourquoi les rénovateurs devraient toujours prévoir une salle de bains
Il est souvent possible de diviser une grande salle de bains en deux salles de bains plus petites, ce qui signifie généralement un accès plus facile pour le plombier afin de se raccorder aux conduites d’eau et d’évacuation existantes. La nouvelle salle de bains peut devenir une salle de bains privative grâce à une nouvelle porte donnant sur une chambre adjacente.

En fonction de la taille de vos deux nouvelles salles de bains, vous devrez peut-être abandonner la baignoire ou intégrer une douche au-dessus de la baignoire.

En tant que pièce humide existante et souvent sous-utilisée, votre buanderie peut également offrir la possibilité d’une salle de bains supplémentaire.

Il s’agit là de l’une des meilleures et des plus abordables conversions, soit en conservant les installations de lavage dans la nouvelle salle de bains, soit en les déplaçant.

Les options comprennent une buanderie de style européen où la machine à laver et le sèche-linge sont empilés dans un placard, créant ainsi une buanderie sous l’escalier ou dans le garage.

Une salle de bains plus petite signifie généralement qu’il faut se débarrasser de la baignoire. La salle de bains était l’une des trois qui ne comprenaient pas de baignoire.

 

Plombier à Paris

Consultez aussi ces sites : https://parisplombier.paris , https://www.plombier-paris.fr, https://www.plombier-paris-express.com, https://plombier-paris-banlieue.com

Renouveler sa cuisine

Suivez nos étapes simples pour planifier une cuisine, de l’inspiration à l’installation

Le choix d’une nouvelle cuisine est l’un des projets les plus passionnants lorsqu’il s’agit de rénover la maison. Il peut également être le plus coûteux, le plus stressant et le plus long. Du choix du style approprié à la recherche d’un designer et à l’approbation de l’agencement, il y a beaucoup à prendre en compte. Même si vous êtes tenté de vous précipiter dans une salle d’exposition pour choisir votre modèle, il est essentiel que vous preniez le temps de réfléchir à ce que vous voulez vraiment.

En décomposant le processus de planification en plusieurs étapes faciles à gérer, vous faciliterez la tâche. Considérez que c’est un voyage, et accordez à chaque étape tout le temps et toute la considération nécessaires.

Qu’il s’agisse de votre premier projet ou que vous ayez besoin d’un peu d’aide pour planifier votre deuxième ou même votre troisième projet, poursuivez votre lecture.

1. Évaluez tous vos besoins
D’abord, faites un bon nettoyage, afin de ne pas prendre en compte des articles que vous n’avez pas utilisés depuis des années. Ensuite, faites le tour de votre cuisine actuelle et dressez la liste de toutes les choses que vous aimez et n’aimez pas. Il peut s’agir de la quantité de rangement et de l’endroit où il se trouve, du type d’appareils électroménagers et de la couleur des placards. Cela vous aidera à vous concentrer sur le maintien ou l’amélioration de certains aspects.

Réfléchissez à la question de savoir si l’espace réel fonctionne ou s’il faut l’ouvrir ou l’étendre. Les travaux de construction les plus courants consistent à abattre un mur entre la cuisine et la salle à manger, alors pensez à créer une sensation d’ouverture si vous en avez l’occasion.

Il peut être utile de vous poser quelques questions sur la manière dont vous souhaitez utiliser l’espace. Avez-vous simplement besoin d’un endroit pour préparer les repas, ou rêvez-vous d’un espace multifonctionnel où vous pourrez également déjeuner ou dîner en famille ou entre amis ? Pour qui cuisinez-vous, que cuisinez-vous et comment le cuisinez-vous ?

2. Pensez à la plomberie et au chauffage

Utiliserez-vous la plomberie existante pour les éviers et les appareils ou aurez-vous besoin de tuyaux supplémentaires ? Si vous prévoyez d’inclure dans votre projet un îlot de cuisine contenant un évier ou d’autres appareils, vous devez vous assurer que la plomberie et l’électricité sont en place avant de poser le revêtement de sol. Déterminez l’emplacement des appareils, petits et grands, pour vous assurer que vous avez des prises de courant là où vous en avez besoin.

Quel que soit l’endroit où vous décidez d’installer votre évier, c’est une bonne idée d’installer votre machine à laver et votre lave-vaisselle à proximité. Cela vous aidera à simplifier la plomberie.

Le chauffage par le sol est un choix populaire pour les cuisines car les radiateurs peuvent prendre un espace précieux. Si vous optez pour le chauffage par le sol, il devra être installé avant la pose du sol de la cuisine.

3. Envisagez les possibilités d’éclairage

Lorsque vous planifiez l’éclairage, il est bon de rendre le système assez flexible pour que vous puissiez régler les zones de votre cuisine de manière indépendante. L’éclairage secondaire, comme les spots au-dessus des zones de cuisson et de préparation, est également utile.

Considérez votre cuisine comme un incontournable. Vous avez envie de plans de travail élégants, d’un îlot de rangement ou de nombreux placards de rangement ? Ou y a-t-il des appareils spécifiques qui, selon vous, vous faciliteront la vie dans la cuisine ?

Chacun aime travailler à sa façon et chacun a une liste de priorités différente. Il est donc important de noter la vôtre dès le début pour vous assurer que votre cuisine est adaptée aux besoins spécifiques de votre famille. Cela vous épargnera aussi beaucoup de temps et d’ennuis lorsque vous discuterez de votre projet avec un spécialiste en cuisine.

5. Soyez inspiré
L’aspect que vous souhaitez donner à votre cuisine est, bien entendu, un choix très personnel. Il est très utile de rassembler des images et des feuilles de déchirure de magazines et de composer un album ou un tableau d’ambiance. Notez également les surfaces, les matériaux ou les accessoires que vous avez vus et qui fonctionnent bien ensemble.

Même quelque chose d’aussi simple qu’une jolie assiette, un carreau, un meuble ou un morceau de tissu peut être un excellent point de départ pour choisir un thème ou des couleurs. Ne vous inquiétez pas trop du coût à ce stade, concentrez-vous simplement sur les choses qui vous inspirent, et vous pourrez bientôt identifier les styles qui vous attirent.

6. Consultez un designer de cuisine
Pour tirer le maximum de votre espace, l’intervention d’un cuisiniste professionnel peut s’avérer précieuse. Son expérience et son expertise vous apporteront de nombreuses idées simples – ainsi que des idées innovantes – que vous n’auriez peut-être même pas envisagées.

Les designers de cuisine auront également une connaissance de pointe des produits, des installations et des équipements, et pourront se procurer tout ce dont vous avez besoin. Enfin, ils vous aideront à faire en sorte que votre nouvelle cuisine fonctionne aussi efficacement que possible.

Ne vous mettez d’accord sur un devis pour la conception et l’installation d’une cuisine qu’une fois que le designer a examiné l’espace. Une fois la conception terminée, assurez-vous de disposer d’un devis complet pour les armoires et l’installation. Vérifiez toujours ce qui est inclus dans le coût, notamment si l’entreprise supervisera le projet du début à la fin.

Ne versez jamais un acompte supérieur à 25 % de la valeur totale du contrat et assurez-vous d’avoir un calendrier écrit pour les paiements ultérieurs. Ne payez pas la totalité du montant avant d’avoir reçu la livraison de vos biens.

 

Lire aussi cet article : https://passionparis.wordpress.com/2020/06/19/comment-reparer-un-robinet-qui-fuit

Rester au chaud avec le chauffage

Chauffage pour studio

Comment garder votre appartement au chaud pendant les mois les plus froids.

Le soleil se couchant plus tôt chaque nuit et la température baissant rapidement, il est temps de passer des sandales aux bottes et de la climatisation au chauffage. Pour se préparer aux mois les plus froids de la ville, les locataires doivent connaître les lois de base du chauffage d’un appartement, ainsi que les meilleurs produits et décors pour compléter un système moins qu’adéquat. Suivez le guide du chauffage de 6sqft pour garder les choses au chaud tout l’hiver.

La réglementation en matière de chauffage

La ville désigne la période comprise entre le 1er octobre et le 31 mai comme « saison des chaleurs ». Cela signifie que pendant cette période, les propriétaires d’immeubles doivent fournir aux locataires du chauffage entre 6 heures et 22 heures si la température tombe en dessous de 55 degrés et que la température intérieure doit être d’au moins 68 degrés. Entre 22 heures et 6 heures, la température intérieure doit être d’au moins 62 degrés à tout moment, sans exigence de température extérieure.

Si votre système de chauffage ne fonctionne pas

Si vous pensez que votre système de chauffage ne fonctionne pas, appelez votre propriétaire ou votre concierge pour vérifier le problème. S’il ne vous répond pas, vous avez le droit de contacter la ligne d’urgence de la ville. Le ministère du logement et de la protection de l’environnement interviendra alors très probablement, en infligeant éventuellement une amende à votre propriétaire.

Le département enverra alors un inspecteur dans l’immeuble pour vérifier la plainte et déterminer si la loi a effectivement été violée ou non. Si le propriétaire ne rétablit toujours pas la chaleur, les autorités engage un entrepreneur pour régler le problème et facture le propriétaire de l’immeuble. Les frais imposés aux propriétaires sont élevés : 250 à 500 euros par jour pour chaque infraction initiale concernant le chauffage ou l’eau chaude et 500 à 1 000 euros pour chaque infraction ultérieure dans le même bâtiment.

La réglementation de la ville s’applique à tous les appartements de chaque arrondissement. Elle s’applique également aux bâtiments commerciaux et non résidentiels, tels que les centres pour personnes âgées, les écoles privées, les garderies et autres.

Accrochez des rideaux plus lourds et plus épais pour empêcher les courants d’air froid d’entrer,

Isoler les portes et les fenêtres

Même si la chaleur fonctionne techniquement, il semble qu’il y ait toujours une pièce qui gèle. Pour y remédier, il faut d’abord vérifier si des courants d’air froid pénètrent dans la ou les pièces. Si vous avez un climatiseur de fenêtre, décidez si vous voulez l’enlever, ce qui nécessite généralement une aide professionnelle, ou si vous voulez isoler la zone avec une couverture rembourrée.

Vous pouvez acheter un joint d’étanchéité en caoutchouc dans votre quincaillerie locale, avec des bandes autocollantes qui peuvent être appliquées sur les fenêtres qui ont des courants d’air sans en changer l’apparence. Parmi les autres produits, citons le film d’isolation des fenêtres, appliqué sur le cadre de la fenêtre, ou les stores cellulaires, qui peuvent être fabriqués sur mesure pour les fenêtres et les portes.

Pour un projet de bricolage bon marché, essayez de fabriquer des paravents. Ces tubes de tissu faits maison peuvent être placés sur un rebord de fenêtre ou sous une porte pour empêcher les courants d’air froid d’entrer dans l’appartement. Remplissez soit une chaussette pelucheuse, soit un autre tube de tissu qui convient à l’espace, remplissez le tube de riz séché et cousez le tout.

Ajoutez des textiles et des tissus plus lourds

Pour vous réchauffer, il vous suffira peut-être de faire un tour. Les sols, en particulier ceux en bois dur, peuvent devenir frigides en hiver. Un tapis ne se contente pas de fournir une isolation élégante à la pièce, mais il garde aussi vos pieds au chaud sans porter trois paires de chaussettes.

Pour les bâtiments qui manquent d’isolation dans leurs murs, une tapisserie artistique pourrait faire l’affaire. Non seulement elle est simple à accrocher et à décrocher, mais elle peut aussi vraiment rassembler une pièce. Si les grandes fenêtres laissent entrer beaucoup de lumière pendant les mois sombres de l’hiver, elles peuvent aussi être très pleines de courants d’air. Accrocher des rideaux plus épais, en particulier certains avec un revêtement thermique, peut aider à emprisonner la chaleur. Gardez les rideaux ouverts pendant la journée pour laisser entrer le plus de lumière naturelle possible, mais dès qu’il fait sombre, fermez-les.

Dans la chambre à coucher, il est utile de remplacer la literie d’été légère en coton par une couette d’hiver plus lourde. Des draps de flanelle confortables ou des couvertures en laine vous garderont au chaud toute la nuit. Et les couettes en duvet sont peut-être la solution la plus chaude en hiver. Pour les personnes allergiques à l’intérieur, il existe de nombreuses autres options tout aussi moelleuses.

Investissez dans un chauffage d’appoint

Pour apporter une aide immédiate à un prix relativement abordable, pensez à acheter un chauffage électrique. Bien qu’ils ne puissent pas chauffer de grandes pièces seuls, s’ils sont utilisés dans une pièce plus petite, les radiateurs électriques peuvent permettre d’économiser de l’énergie si vous baissez le thermostat partout ailleurs. Les différents types de chauffage peuvent coûter entre 40 et 450 euros, selon le modèle. Pour éviter tout risque d’incendie, ne laissez jamais le radiateur d’appoint allumé si personne n’est à la maison et placez-le à l’écart de tout objet inflammable.

Et s’il fait trop chaud

Les bâtiments construits avant les années 1970 comportent généralement moins de systèmes de chauffage modernes, généralement régulés par un seul radiateur chauffé à la vapeur. Ce type de système chauffe le pétrole ou le gaz dans une chaudière, la vapeur étant distribuée dans tout le bâtiment. Comme ces systèmes de la vieille école ne sont pas contrôlés individuellement, il devient difficile de répondre aux besoins de chaleur de chacun dans le bâtiment.

Heureusement, il existe d’autres solutions pour les appartements trop chauds de la ville que le simple démontage et l’ouverture de toutes les fenêtres. Il est possible d’installer sur le radiateur lui-même un dispositif qui vous permet de contrôler la quantité de chaleur produite. Vous devez savoir si vous avez un radiateur en une ou deux pièces. Un concierge ou un plombier peut installer le dispositif mais, en incluant l’installation, il peut coûter entre 250 et 1 000 euros.

Ou, comme vous l’avez appris précédemment, vous pouvez acheter une housse pour le radiateur, comme « Radiator Labs’ Cozy ». Cozy est un radiateur thermique contrôlé par wifi. Les utilisateurs peuvent réguler la chaleur qui sort du radiateur par le biais d’une application mobile.

Plombier chauffagiste Paris

Sites de référence : https://www.pagesjaunes.fr , https://www.chauffagiste-paris.fr

Comment fonctionne le système septique

Fosse septique

Une installation septique se compose de deux parties principales : une fosse septique et un champ d’épuration
Fosses septiques

Fosses septiques en surface

Anatomie d’une fosse septique à double compartiment

Toutes les installations septiques classiques ont une fosse septique, qui est généralement un grand récipient rectangulaire ou cylindrique enterré, en béton, en fibre de verre ou en polyéthylène. Les eaux usées de tous les appareils de plomberie s’écoulent dans la fosse septique où les solides lourds se déposent au fond – et l’action bactérienne produit des boues et des gaz digérés – et les solides plus légers – comme les graisses, les huiles et les matières grasses – remontent vers le haut pour former une couche d’écume.

Les systèmes construits avant 1975 dans le comté de King ont généralement des fosses à compartiment unique. Ceux construits depuis 1975 sont généralement des citernes à deux compartiments.

Les solides qui ne sont pas décomposés restent dans la fosse septique. Il est important de retirer périodiquement les solides des fosses en les pompant. S’ils ne sont pas retirés, ils continueront à s’accumuler jusqu’à ce qu’ils débordent dans le champ d’épuration. Cela finit par entraîner le colmatage du champ d’épuration et la défaillance du champ d’épuration. Les premiers signes peuvent être des dispositifs de vidange lents, mais le système peut tomber en panne en déversant les effluents d’eaux usées dans le sol ou en refoulant dans la maison.

Anatomie d’une fosse septique à double compartiment

Anatomie d’une fosse septique à double compartiment
Anatomie d’une fosse septique à compartiment unique

Anatomie d’une fosse septique à compartiment unique

Les eaux usées qui sortent de la fosse septique sont un liquide appelé effluent. Bien qu’elles aient subi un certain traitement dans la fosse septique, elles ont toujours une odeur désagréable et contiennent des organismes pathogènes, des déchets organiques et d’autres polluants. Cet effluent doit passer par l’étape suivante du traitement des eaux usées (le champ d’épuration) ou il peut entraîner des problèmes environnementaux et de santé publique importants.

Champs d’épuration

Dans le champ d’épuration, le liquide de la fosse septique s’écoule dans des tuyaux dans la cour pour être traité par les organismes présents dans le sol.

L’effluent s’écoule à travers un sol sableux ou argileux sur une distance de 2 ou 3 pieds, où les bactéries aérobies et les minéraux présents dans le sol décomposent les matières organiques restantes et tuent les germes restants. Le sol retient également les produits chimiques tels que les phosphates.

La réglementation actuelle empêche la construction de champs de drainage où les sols pourraient être saturés. Par conséquent, votre champ d’épuration devrait fonctionner correctement toute l’année (même pendant la saison des pluies), sauf si :

Il est très ancien
La zone du champ d’épuration a changé (en raison de modifications importantes de l’aménagement paysager, d’une augmentation de la construction, etc.
Vous utilisez plus d’eau que le système n’est conçu pour.

Si le champ d’épuration est saturé et/ou si l’effluent n’a pas 2 à 3 pieds pour s’écouler, le traitement ne peut pas être terminé. Cela peut entraîner la contamination des eaux souterraines et des sources d’eau douce.

Votre cour doit également disposer d’une « zone de réserve » où se trouvera votre champ d’épuration de remplacement en cas de défaillance du champ d’épuration.

Pour des conseils sur l’aménagement et l’entretien, veuillez consulter la rubrique Aménagement paysager de votre champ d’épuration.

Réservoirs de pompe

Certains systèmes disposent d’une pompe en plus d’une fosse septique. Ce réservoir de pompage contient une pompe pour les effluents d’eaux usées, des flotteurs de contrôle et une alarme de niveau d’eau élevé. Les flotteurs de contrôle sont réglés de manière à ce qu’un volume spécifique d’effluent soit envoyé au champ d’épuration. Cette quantité spécifique est appelée une dose. Lorsque l’effluent dans le réservoir de la pompe atteint le flotteur « on », la pompe est activée et évacue l’effluent jusqu’à ce qu’il atteigne le flotteur « off » (voir le schéma ci-dessous).

Anatomie de la fosse septique

Si le flotteur ou la pompe « on » ne fonctionne pas, une alarme se déclenchera dès que l’effluent atteindra le flotteur d’alarme. Une fois cette alarme déclenchée, un espace de stockage d’urgence est disponible dans le réservoir de la pompe avant que le système ne déborde ou ne refoule dans la maison. Les propriétaires doivent connaître l’emplacement du dispositif d’alarme (voir les informations sur l’état de la construction pour plus de détails).

Une fosse septique est un système souterrain de traitement des eaux usées qui, lorsqu’il est construit de manière appropriée, peut durer plusieurs générations. Les fosses septiques se trouvent généralement dans les zones rurales, où les systèmes d’égouts centralisés sont plus difficiles à installer et à gérer. Ces systèmes utilisent une combinaison de ressources naturelles et de technologies innovantes pour traiter les eaux usées provenant de la plomberie des ménages. Généralement, la salle de bains, le drain de la cuisine et la buanderie sont directement reliés à la fosse septique. Ici, la matière organique est digérée et les matières flottantes sont séparées, ainsi que les solides.

Comment fonctionne une fosse septique

Grâce à l’Agence pour la protection de l’environnement, les propriétaires ont une meilleure compréhension du fonctionnement d’une installation septique moderne :

Toute l’eau qui s’écoule de votre maison entre dans le tuyau de drainage principal qui mène directement à la fosse septique.
La fosse septique, qui est enterrée sous terre et constitue un récipient étanche, retient les eaux usées suffisamment longtemps pour que les matières solides se déposent au fond et commencent à se dissoudre. Les huiles et les graisses flottent vers le haut sous forme d’une couche d’écume.

Les eaux usées liquides sortent ensuite de la fosse septique par le champ d’épuration.
Un champ d’épuration est une excavation peu profonde et couverte faite de terre non saturée. Les eaux usées prétraitées sont envoyées par la tuyauterie sur une surface poreuse, ce qui permet aux eaux usées de filtrer dans le sol environnant. Le sol traite et disperse ensuite les eaux usées. En cas de surcharge, les eaux usées peuvent être inondées, ce qui peut créer un refoulement dans les toilettes ou l’évier.
Enfin, les eaux usées s’infiltrent dans le sol, où les bactéries nocives sont naturellement éliminées, ainsi que les virus et autres contaminants.

Signes de défaillance d’une fosse septique

Si la fosse septique de votre maison commence à tomber en panne, vous remarquerez au préalable quelques signes courants. Il est essentiel de garder un œil sur ces symptômes. Sinon, vous risquez d’être contaminé et de subir des dégâts d’eau et des réparations coûteuses. Voici quelques signes d’une fosse septique défaillante :

refoulement des eaux usées dans les toilettes, les égouts et les éviers de votre maison.
Un drainage lent dans chaque système de plomberie.
Bruit de gargouillement provenant de la plomberie de votre maison.
De l’eau stagnante ou des taches humides visibles près de la fosse septique.
Odeurs nauséabondes s’échappant de la fosse septique ou du champ d’épuration.

Nettoyage de la fosse septique

Tous les deux ou trois ans, prévoyez un nettoyage professionnel des fosses septiques. Si une fosse septique n’est pas correctement nettoyée à l’occasion, des toxines et des antibactériens commenceront à se former, tuant les bactéries vitales qui aident à décomposer les déchets.

En outre, le nettoyant ménager moyen, que l’on peut acheter dans n’importe quel magasin ou supermarché, contient des produits chimiques qui entraînent la formation de boues et de déchets solides dans la fosse septique. Vous serez alors probablement confronté à une défaillance de la fosse septique. Par défaillance, nous entendons que les déchets solides de l’intérieur du système débordent ou bloquent l’ensemble du système. Vous disposerez d’un système de secours chez vous, ce qui permettra aux bactéries et aux virus nocifs de pénétrer dans votre maison.

 

Bon plombier Paris

Voir ce forum : https://www.forumconstruire.com/construire/forum-6.php

Installer un lavabo en hauteur

Lavabo suspendu

Comment installer un évier mural

Les lavabos muraux ont un look moderne et agréable et font en sorte qu’une petite salle de bains, surtout une salle de bains d’invités, semble moins encombrée et plus spacieuse. Heureusement, l’installation d’un lavabo mural est un projet réalisable pour la plupart des bricoleurs.

Préparer le mur

Une fois que vous avez enlevé le meuble-lavabo de la salle de bains, s’il y en a un, il est temps de préparer le mur pour votre nouveau lavabo élégant.

Commencez par mesurer la taille de votre nouveau lavabo et déterminez la hauteur de montage idéale (généralement à environ 30 pouces du sol, mais cela peut varier en fonction de votre lavabo ou de vos préférences). Cela devrait vous donner une estimation de la surface que vous devrez soutenir.

Découpez soigneusement une section de la cloison sèche et clouez-la en bloc – 2×6 ou 2×8 – entre les montants du mur. Si vous avez un mur carrelé ou un autre revêtement mural, vous devrez faire très attention à ne retirer que les carreaux qui ne seront pas visibles lorsque votre évier sera en place. Remplacez et réparez vos cloisons sèches avant de commencer l’installation de l’évier.

Installer l’évier

Si votre évier comporte une plaque de montage, vous pouvez l’utiliser comme gabarit pour percer vos avant-trous. Sinon, vous utiliserez l’évier lui-même pour identifier et marquer les endroits à percer.
Percez vos avant-trous pour les tire-fond qui doivent être fournis avec votre évier à montage mural. Veillez à utiliser un foret à maçonnerie si vous percez à travers un carreau.
Préparez le robinet, la vidange et l’assemblage de l’évier.
Insérez le robinet dans l’évier et fixez-le à l’aide de contre-écrous.
Enroulez une fine ligne de mastic de plombier sous le bord du boîtier de votre ensemble de vidange, puis insérez-le dans le trou de vidange et appuyez pour le sceller. Sur la face inférieure, installez le joint et la rondelle. Positionnez l’ouverture sur le drain à l’arrière de l’évier ; c’est là que vous installerez votre ensemble pop-up. Serrez le contre-écrou – vous devrez peut-être tenir le boîtier pour qu’il ne tourne pas avec le drain – et enlevez le mastic de plombier qui se trouve autour du boîtier.
Poussez le bouchon de l’évier en place à travers le boîtier. Placez votre tige de pivot dans l’ouverture de la pièce de vidange et faites passer la tige à travers l’extrémité du bouchon d’évier. La tige de pivotement comprendra une bille en plastique qui s’insérera dans l’ouverture et fera office de rondelle. Installez un écrou sur le dessus pour le maintenir en place. Votre tige de pivot devrait toujours pouvoir se déplacer de haut en bas.
Insérez votre tige de levage dans le robinet de l’évier de façon à ce qu’elle descende à côté de la tige de pivot. Utilisez le clip à ressort de votre kit pour relier la tige de pivot et la tige de levage. La tige de levage aura plusieurs trous afin que vous puissiez l’ajuster à la bonne position pour faire fonctionner l’ensemble pop-up. Testez l’ensemble en appuyant sur la tige de levage et en vous assurant que le bouchon de vidange se soulève bien.
Installez la plaque de montage ou l’évier en la fixant à votre blocage à l’aide de tire-fonds. Vissez la première, puis vérifiez que votre évier est de niveau avant de mettre les autres vis. Si vous utilisez une plaque de montage, fixez votre évier sur la plaque.
Installez le siphon en P et le bras de vidange sur votre drain existant. Raccordez vos tuyaux flexibles d’alimentation en eau chaude et froide du dessous du robinet aux vannes d’arrêt dans le mur. Les tubes se raccorderont avec des écrous à compression ou des raccords évasés – serrez-les en les tournant dans le sens des aiguilles d’une montre avec une clé. Tournez la poignée de vos robinets d’arrêt dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, puis ouvrez le robinet pour vider les tuyaux. Assurez-vous qu’il n’y a aucune fuite dans l’assemblage et que rien ne doit être serré.

Votre kit d’évier peut comprendre une pièce de finition pour recouvrir les tuyaux de plomberie. Vous pouvez fixer cette pièce avec des tire-fonds une fois que vous avez testé la plomberie et que vous êtes certain qu’il n’y a pas de fuites.

Si vous rencontrez des problèmes lors de l’installation de votre évier, n’oubliez pas de contacter un plombier professionnel certifié.

Évier suspendu ou de comptoir ?

Si vous envisagez de changer votre évier mais que vous ne savez pas lequel est le plus adapté à votre salle de bains, sachez qu’il existe différents types d’éviers : encastrés, superposés, intégraux et suspendus. Dans l’article d’aujourd’hui, nous vous aiderons à choisir entre deux des lavabos les plus courants : un lavabo suspendu ou un lavabo de comptoir ?

Le lavabo suspendu

Un lavabo suspendu est un lavabo qui est installé directement sur le mur. Des supports sont utilisés pour le maintenir et laisser le sol libre.

Ils permettent un plus grand gain de place : lorsqu’ils sont installés au mur, ils s’adaptent à tout type d’espace. Il n’est pas nécessaire d’inclure un grand meuble pour servir de support. Vous devez seulement veiller à installer votre lavabo à un endroit qui n’interfère pas avec l’entrée/sortie de votre salle de bains.
Avec un lavabo suspendu, vous choisissez la hauteur. Il est beaucoup plus confortable car vous pouvez l’adapter à vos besoins.
Un style très minimaliste. Si vous recherchez un look propre et libre, sans produits ni meubles qui vous gênent, le lavabo suspendu est parfait pour vous. Ils sont très légers, ne sont pas surchargés et donneront un aspect moderne à votre salle de bains

La toilette sera le seul protagoniste. Comme il n’est pas accompagné d’un meuble, le lavabo sera l’attraction principale. Ainsi, pour se démarquer, il suffira d’un lavabo élégant comme nos modèles Kaliya, Corck ou Cardiff Muro, qui intègrent un porte-serviettes pour une fonctionnalité maximale.

Le lavabo suspendu est sans aucun doute notre choix parfait et le plus adapté aux salles de bains à espace limité.

Le lavabo sur un plan de travail

Un évier de comptoir vous permet de ranger tous vos produits de bain et de nettoyage. En ayant des tiroirs, vous pouvez « cacher » les éléments qui ne sont pas esthétiques ou que vous ne voulez pas montrer dans votre salle de bains. Une option très utile pour les familles avec enfants.
Pour beaucoup, c’est une option beaucoup plus esthétique.
L’eau met plus de temps à atteindre le plan de travail, vous pouvez donc choisir des matériaux naturels ou plus délicats comme le bois naturel.

Le lavabo sur le plan de travail est donc idéal pour les familles nombreuses ou avec des enfants, car il vous aidera à garder votre salle de bains bien rangée.

Nous vous avons aidé à vous décider ? Visitez notre site web pour voir tous nos modèles de lavabos suspendus et de lavabos en libre service.

 

Meilleur plombier Paris

Quelques sites de référence :

https://www.plombier-paris.fr, https://www.plombier-paris-express.com, https://parisplombier.paris, http://plombier.tarif.pro, https://plombier360.fr