La petite histoire de la Suisse

L'histoire de la suisse

Destitution des Ducs de Savoie de Vaud

Mais le duc Charles III. de Savoie ne veut pas renoncer à ses droits sur Genève. En 1534, il tente d’isoler la ville par un blocage des approvisionnements. En 1535, la mort du duc Francesco Sforza de Milan rend la situation dans le nord de l’Italie instable, même le roi de France s’y implique. Le duc de Savoie a donc dû y concentrer ses forces. Berne saisit l’occasion pour conquérir le comté de Vaud en 1536. Mais comme en 1477, lorsqu’ils avaient vaincu le duc Charles de Bourgogne, les autres confédérés suisses ne voulaient pas que Berne devienne trop fort. Ainsi, après le retrait des troupes françaises de son territoire en 1560, le duc Emmanuel de Savoie parvint à conclure un accord avec les États catholiques membres de la Confédération suisse et à isoler Berne de ses confédérés. Les traités de Lausanne (1564) et de Thonon (1569) rétablissent la souveraineté des ducs de Savoie sur Ternier, Thonon, le pays de Gex et d’Evian et la vallée d’Abondance. (cf. carte ci-dessus, régions au sud/ouest du lac Léman en gris clair, en bas à gauche)

Jean Calvin, la Réforme et le Calvinisme

Le juriste français Jean Calvin (1509 – 1564) a été banni de Paris en raison de son parti pris ouvert pour la Réforme en 1533. Lorsque Calvin a traversé Genève en 1536, il n’avait pas l’intention de rester, mais Farel l’a convaincu de le faire. Farel avait échoué en 1532 dans une première tentative de réforme à cause de la résistance des citoyens de Genève, il revint cependant en 1533 sous la protection de Berne. Berne menaça de cesser son soutien aux ducs de Savoie si Genève rejetait la réforme. L’évêque de Genève qui sympathisait avec les ducs de Savoie fut banni en 1533. Calvin n’a pas réussi à convaincre la majorité des citoyens de Genève d’accepter son sévère ordre religieux. Après une dispute sur la forme de la célébration de la Cène, Calvin et Farel sont bannis de Genève en 1538, mais sont rappelés en 1541 après avoir été réélus au conseil municipal.
plus : Réforme en Suisse

Escalade de Genève (1602)

En 1602, le duc Charles-Emmanuel de Savoie tente une nouvelle fois de conquérir la ville de Genève. Une ancienne ballade, Cé qu’è lainô, raconte que ses troupes ont tenté d’escalader les murs de la ville de Genève avec des échelles noires pendant la nuit, mais deux femmes courageuses, Mère Royaume et Dame Piaget, ont découvert les attaquants. Mère Royaume repoussa un des attaquants avec une casserole et Dame Piaget ouvrit une porte stratégique aux soldats genevois et leur donna ainsi l’occasion de contre-attaquer par derrière. Les Genevois célèbrent leur triomphe sur les ducs de Savoie chaque année en décembre. Depuis 1926, la Compagnie de 1602 s’occupe de l’organisation de la fête historique.

Jean Jacques Rousseau et son « Contrat social

La philosophie politique, surtout en France, a réagi avec de nouvelles idées sur la société et l’organisation politique. L’un des philosophes les plus célèbres de l’époque est Jean Jacques Rousseau, né en 1712 à Genève.. Ses romans Nouvelle Héloise (1761) et Emile (1762), son programme démocratique Contrat Social (1762) ont exercé une influence considérable. Jean Jacques Rousseau a passé la plus grande partie de sa vie en France et y est mort en 1788.

Révolution en Suisse et République helvétique (1798)

L’histoire des révoltes en Suisse aux XVIIe et XVIIIe siècles montre que la révolution de 1798 en Suisse n’était pas du tout une simple copie de la Révolution française, mais plutôt la conséquence logique du système politique corrompu en Suisse. Bien sûr, la Révolution française n’était pas sans influence sur la Suisse, elle avait deux fonctions :

1) elle a prouvé qu’une révolution est possible (après tous les échecs en Suisse)

2) les révolutionnaires ont pu menacer d’une intervention française

Partout en Suisse, la situation après la Révolution française et les perspectives du système politique suisse ont été discutées, en particulier dans la région francophone du lac Léman qui avait été privée de participation politique démocratique par les aristocrates de Berne pendant des siècles. Plusieurs dirigeants révolutionnaires sont venus du canton de Vaud et la révolution a été soutenue par une large majorité de la population de la région du lac Léman.

 

Voir https://geneve.biz pour en savoir plus sur Genève en Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *