Lifting des seins ou chirurgie d’augmentation des seins

augmentation-des-seins

Vous serez mis sous anesthésie générale, l’opération durera de 4 à 6 heures. Pendant l’opération, le chirurgien commencera par évaluer la quantité de sein à soulever. Une aréole du mamelon est coupée et soulevée à la nouvelle position selon le marquage préopératoire de l’incision, puis on coupe le long du marquage préopératoire le long du pôle inférieur des seins et on excise l’excès de tissu glandulaire et de peau du sein. Ensuite, le médecin resserrera le tissu glandulaire mammaire et la peau restants pour obtenir le résultat souhaité. Dans de nombreux cas (mais pas tous), le chirurgien créera un espace de poche approprié soit au-dessus/en dessous du muscle pectoral, soit dans un double plan avant l’insertion des implants.

Après la chirurgie

Vous serez enveloppé dans des bandages et des pansements de gaze après l’opération. Ces bandages seront retirés le lendemain ou quelques jours après l’opération et les tubes de drainage seront enlevés. Toutes les incisions seront recouvertes de bandages imperméables, ce qui vous permettra de prendre une douche. La zone doit être maintenue au sec, surtout après la douche. S’il n’y a pas de complications, vous ne devrez passer qu’une ou deux nuits à l’hôpital et faire un suivi avec votre chirurgien une ou deux fois avant de rentrer ou de prendre l’avion pour votre pays d’origine.

Nous conseillons ce site pour approfondir encore vos connaissance en chirurgie esthétique : https://www.editoweb.eu/Abdominoplastie-Questions-et-reponses_a32032.html

Si le chirurgien n’a pas utilisé de sutures dissolubles pendant l’opération, vos sutures seront enlevées dans les 7 à 10 jours. Pour la peau sèche, un hydratant, en particulier une crème à la vitamine E, est recommandé. L’application de compresses froides peut également aider à réduire l’enflure et les ecchymoses. Vous pouvez appliquer une crème de réduction des cicatrices le long des incisions après que les plaies aient complètement cicatrisé, ce qui se produit généralement 2 à 3 semaines après l’opération. Il existe de nombreuses marques sur le marché, alors demandez une recommandation. Cela peut aider à réduire la cicatrice.

Risques et complications

Il y a des risques à toute opération. Pour les liftings et les augmentations mammaires, les risques comprennent les ecchymoses et l’enflure, l’engourdissement ou l’hypersensibilité de l’aréole du mamelon, la cicatrisation des incisions chirurgicales, etc. Ces risques sont minimes et se produisent rarement.

Lifting des seins et augmentation ou réduction des seins

Un lifting mammaire ne change pas la taille de vos seins. Par conséquent, certaines femmes peuvent envisager une augmentation ou une réduction mammaire en combinaison avec un lifting des seins. Un chirurgien compétent et expérimenté peut effectuer ces deux opérations en une seule fois. Dans le cas d’une augmentation mammaire, les implants seront placés sous le tissu mammaire pendant votre lifting mammaire.

En savoir plus aussi : https://www.elle.fr/Beaute/Chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire-2948100

Comment produire de belles vidéos avec de bon appareils ?

bonnette micro personnalisée

Ces dernières années, les appareils photo sont passés d’appareils capables de capturer des photos de qualité à des studios de cinéma potables, capables d’offrir des vidéos de qualité professionnelle. Ajoutez à cela la possibilité de changer d’objectif avec un reflex numérique et vous obtenez un matériel comparable à celui utilisé par les réalisateurs de cinéma à Hollywood.

Et bien sûr, votre reflex numérique dispose d’un microphone intégré. Mais le micro intégré est plus destiné au spectacle qu’à toute autre chose. C’est un petit appareil sur un pied d’égalité avec le microphone intégré dans votre téléphone.

Donc oui, il est là, mais la qualité n’est pas au rendez-vous.

Si vous voulez produire des productions de haute qualité, vous devez avoir une bonnette micro personnalisée pour une vidéo de haute qualité. Aujourd’hui c’est plus qu’un important pour votre image appelé aussi le branding. Je vous assure que vous ne serez pas déçu si vous essayé cette démarche. Après ce n’est pas obligatoire mais je vous recommande fortement de le faire.

Aujourd’hui, dans la plupart des productions cinématographiques, l’audio est enregistré par un appareil séparé et la piste audio est ensuite couplée à la piste vidéo lors du montage. Vous n’avez pas besoin d’effectuer cette étape avec un microphone vidéo. Grâce à cet équipement, vous aurez un son prêt à être diffusé, offrant une qualité nettement supérieure.

Il vous suffit de savoir quels types de microphones vidéo sont disponibles et ce qu’il faut rechercher lorsque vous choisissez un tel appareil.

Éléments à prendre en compte
Le monde de l’audio peut devenir carrément déroutant.

À moins que vous n’ayez une connaissance approfondie des fréquences audio, si un professionnel commençait à vous parler des hauts et des bas des ondes audio, sans parler des fréquences d’enregistrement et des méthodes de sortie, tout cela sonnerait comme du grec.

Heureusement, il n’est pas nécessaire d’avoir ce genre de connaissances approfondies sur les microphones vidéo.

Il vous suffit de comprendre quelques notions de base sur l’identification d’un microphone de qualité et sur la manière de choisir un tel microphone pour votre installation vidéo.

1. Montage

C’est ainsi que le microphone se connecte à votre caméra.

Se connecte-t-il à la fente d’extension sur le dessus de votre reflex numérique ou se fixe-t-il à un trépied ? Se visse-t-il directement ou utilise-t-il un support antichoc pour réduire la quantité de sons enregistrés par l’appareil ?

Il s’agit d’une caractéristique de base mais importante. Avant de commencer à investir dans un microphone, vous devez savoir s’il se connecte même à votre appareil photo au départ.

2. De quel type de microphone s’agit-il ?

Avec un microphone vidéo, il y a généralement deux types de microphones standard :

Le microphone directionnel.

Le direct.

Un microphone directionnel enregistre ce qu’il est pointé. C’est similaire à ce qu’un musicien pourrait chanter. Ils frappent directement dans le microphone et non sur le côté car cela réduit la qualité du son.

Un micro canon enregistre le son de toutes les directions. Bien qu’il soit encore quelque peu directionnel en ce sens qu’il capte principalement le son de l’endroit où il est pointé, il capte également le son d’un angle d’enregistrement plus large.

Il n’y a pas de bonne réponse quant au type de microphone que vous devez capter. Il s’agit d’une décision situationnelle. Vous pouvez vouloir un microphone qui capte toute la nature autour de vous, ou vous pouvez vouloir qu’il enregistre à partir d’une direction spécifique tout en réduisant le bruit de fond.

3. Qualité audio

Quelle est sa fréquence ?

Certains microphones sont parfaits pour enregistrer les hautes ou les basses fréquences. Les microphones ayant une gamme de fréquences plus large ont tendance à avoir un profil sonore plus complet.

Consulter aussi ces sites web pour plus d’informations : https://www.savediffusion.fr/ , http://www.eurocom.fr/  , https://sltechnologie.fr/  , http://radionomy.blog/ , https://soundan.com/ et https://www.broadcast-eletec.com/ .

Vous pouvez vraiment vous embourber dans les numéros audio. Tenter de lire les spécifications d’enregistrement d’un microphone est encore une fois délicat lorsque vous ne savez pas ce que tout cela signifie. C’est là que vous devez à la fois considérer le profil d’enregistrement des fréquences audio.

Il est possible de faire un cours complet uniquement sur les fréquences d’enregistrement d’un microphone, mais plongeons dans quelques bases.

Lorsque vous lisez un tableau de microphone, il va inclure deux nombres (comme 100Hz – 20kHz). Le premier est le plus petit chiffre, le second est le plus grand. Cela peut paraître déroutant au premier abord, mais reconnaissez le « k » dans le deuxième chiffre. Il s’agit de 1 000. Ce nombre se lirait donc aussi comme 100Hz – 20 000Hz. Il est juste plus facile de l’abréger avec un K.

Une voix de chanteur se situe généralement entre 130 Hz et 12 000 Hz environ. Donc, pour enregistrer une gamme audio complète de l’interprète, vous voulez un microphone qui capte quelque chose de moins de 130 Hz et quelque chose de plus de 12 000 Hz (12 kHz).

Naturellement, la gamme d’enregistrement audio variera en fonction de ce que vous souhaitez enregistrer, mais cela devrait vous donner une idée de base.

Vous devriez également tenir compte des critiques de produits. Les professionnels vous diront si le produit est bon pour l’enregistrement de certains niveaux ou s’il a des difficultés dans certains domaines.

4. Sortie

Vous devez faire parvenir le son du microphone à votre caméra d’une manière ou d’une autre.

En général, si vous le branchez directement sur votre reflex numérique, vous aurez besoin d’une prise de sortie de 3,5 mm (de la même taille que la prise casque).

Maintenant, si vous envisagez d’envoyer l’audio à un enregistreur audio externe, comme un appareil Tascam, vous pouvez vouloir quelque chose qui offre d’autres formats de sortie, comme une prise jack de 1/4 de pouce d’une connexion par câble XLR.

Le XLR vous fournira le signal audio le plus pur, mais on ne le trouve sur pratiquement aucune caméra grand public (à moins que vous ne souhaitiez laisser tomber des dizaines de milliers de dollars sur une caméra vidéo semi-professionnelle).

Trouvez la bonne position pour votre micro

Les casques d’écoute peuvent parfois éliminer les devinettes dans le placement des micros, mais le fait de prendre le temps de trouver la bonne position est payant.

La première étape, et sans doute la plus importante, pour améliorer le son du micro de votre casque de jeu est d’ajuster sa position. La meilleure façon de le déterminer est d’écouter la façon dont votre micro vous fait sonner. Si vous avez accès à une fonction de surveillance quelconque sur votre ordinateur, c’est le moment idéal pour l’utiliser. Vous pouvez également télécharger Audacity et vous enregistrer en train de parler un peu.

Une fois que vous avez un moyen d’écouter le son de votre micro, faites attention à la façon dont vous sonnez – cela déterminera les mesures que vous devrez prendre. Vous êtes trop silencieux ? Essayez de rapprocher le micro de votre bouche. Pratiquez vos plosives – les sons P et B, qui vous font expirer. Si le son ressemble à celui d’un appel téléphonique par une journée venteuse, essayez de déplacer votre micro sur le côté de votre bouche, pour que l’air ne le frappe pas à chaque fois que vous expirez.

Vous pourrez aimer aussi cet article qui en parle : https://icilafranceblog.wordpress.com/2020/09/16/faire-entretien-video/

Ces réglages peuvent sembler minimes, mais ils peuvent vraiment faire la différence en termes de qualité audio. C’est particulièrement vrai si vous faites un enregistrement ou si vous prévoyez de le diffuser en continu.