Augmentation mammaire 2021

 

augmenation mammaire soins

La mammoplastie ou augmentation mammaire est une procédure de chirurgie esthétique qui vise à augmenter le volume et la forme des seins d’une femme par l’insertion de prothèses en silicone. Cette opération est pratiquée sous anesthésie générale et le chirurgien fait une incision autour de l’aréole, sous le sein ou dans l’aisselle, selon les préférences du médecin et l’anatomie du patient, pour insérer les implants.

Le corps de la femme subit un léger stress après l’opération pour augmenter la poitrine et placer la prothèse. C’est pourquoi il est conseillé de se reposer pendant les premiers jours, au cours desquels il est conseillé au patient de dormir avec la tête du lit légèrement inclinée, pour éviter le gonflement. L’inconfort dans la zone opérée est également fréquent, ce qui peut être soulagé par la prise d’analgésiques par voie orale après la sortie de l’hôpital. Bien que la douleur varie selon le patient, on sait que lorsque la prothèse est placée sous les muscles, il y a plus d’inconfort que lorsqu’elle est placée sous les glandes.

Rendez vous dans une clinique pour faire une augmentation mammaire. Genève est une ville où on peut trouver assez de chirurgien spécialisé en augmentation mammaire.

24 heures après l’opération, le chirurgien remplace le pansement postopératoire par un soutien-gorge anatomique. Il est important de l’utiliser, parfois aussi accompagné d’une bandelette mammaire, pour favoriser l’immobilisation du sein et éviter tout mouvement pouvant nuire au résultat de l’opération. Bien que cela puisse être quelque peu inconfortable, le fait de porter ce soutien-gorge anatomique pendant environ un mois, 24 heures sur 24, facilite l’évolution positive.

L’arrêt de travail après une augmentation mammaire est relativement court, et la personne peut reprendre le travail cinq jours après l’intervention. À partir de ce moment, vous pouvez également conduire, mais vous devez éviter de faire des mouvements brusques avec vos bras lorsque vous vous garez.

Mouvement et sport après une mammoplastie

La patiente peut bouger ses bras dès le premier instant, mais elle doit le faire doucement et lentement, sans mouvements brusques et en évitant de les soulever. Cela accélère la cicatrisation, empêche la formation de séromes (liquide accumulé) et garantit que les prothèses restent en place sans se déplacer. À partir du cinquième jour, la patiente peut reprendre sa routine habituelle, en évitant toujours de faire des efforts importants avec ses bras pendant au moins un mois.

Vous pouvez faire du sport, mais vous devez savoir que si vous avez des implants sous-musculaires et que vous faites une activité qui touche la région de la poitrine, il y a un risque pour les implants (rupture, usure…). Il est contre-indiqué d’exercer le muscle pectoral avec du poids. L’idéal est que le patient soit un mois sans aucun exercice pouvant mettre en danger l’intervention, deux mois sans courir et trois mois pour commencer à pratiquer des sports qui impliquent un mouvement important des bras.

Le drainage lymphatique manuel est un traitement de physiothérapie hautement recommandé après une opération d’augmentation mammaire. Elle consiste pour le kinésithérapeute à effectuer des mouvements superficiels et circulaires qui permettent de résorber l’œdème qui subsiste après l’opération. Comme il s’agit d’un léger massage, dans lequel la pression n’atteint pas la prothèse, il n’y a aucun danger pour les implants. Ce n’est pas le cas des massages par pétrissage, qui ne sont pas recommandés pour les mammoplasties.

Après l’opération, il est normal de sentir que la zone opérée tire et est plus rigide. Cela peut être une conséquence de la distension produite lors de l’introduction de la prothèse dans des peaux qui ne sont pas trop élastiques ou lorsque les implants qui ont été posés sont de grande taille. Des démangeaisons et des picotements peuvent survenir, ce qui peut être évité en maintenant la peau correctement hydratée.

Traitement des cicatrices après une mammoplastie

Pour traiter la cicatrice et la rendre aussi peu visible que possible, il est important de la nettoyer avec des antiseptiques et de la garder couverte pour éviter l’hypertrophie. Vous pouvez également utiliser des patchs qui le laissent à plat et empêchent la formation de chéloïdes. Il ne doit pas être exposé au soleil, pour éviter la pigmentation et les marques, au moins jusqu’à un an après l’intervention.

Le fait d’avoir des implants mammaires rend nécessaire un contrôle régulier chez le médecin. Elles sont généralement effectuées à 3, 6 et 12 mois. Un an après l’intervention, le patient doit subir un examen des prothèses, y compris des tests d’imagerie, pour vérifier qu’elles sont toujours en parfait état.

Certains centres de santé disposent des meilleurs spécialistes en matière d’augmentation mammaire (mammoplastie). Pas de listes d’attente, à des prix exclusifs et sans besoin d’assurance médicale.

DORMIR AUSSI C’EST IMPORTANT !

Et après la journée, se reposer la nuit sans comprimer les seins récemment opérés. Dormez sur le dos. Et il est idéal que sous le dessus du matelas vous introduisiez un coussin ou similaire pour dormir légèrement incorporé. Cette mesure a pour but de contribuer à réduire le gonflement.

Grâce à ces cinq directives simples, plus celles que votre chirurgien vous donnera, vous pourrez prendre soin (correctement) de votre sein opéré. Votre propre corps vous fera savoir quels sont les mouvements que vous pouvez faire. Et lorsque la période postopératoire sera terminée, vous saurez que vous avez bien protégé vos seins !

Voir aussi https://www.hug.ch/chirurgie-plastique-reconstructive-esthetique pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *